Délais de paiement : Villepin hausse le ton

Le 15 janvier prochain, constructeurs et équipementiers devront s'être mis d'accord sur une réduction des délais de paiement. Si tel n'était pas le cas, le gouvernement procèderait par voie législative.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Délais de paiement : Villepin hausse le ton

C'est l'ultimatum que le Premier Ministre a fixé ce matin, au cours de sa conférence de presse mensuelle qu'il a tenue dans le centre de recherche et développement de Valeo à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Dominique de Villepin, qui a entendu les doléances des équipementiers jeudi dernier à Matignon, et celle des constructeurs le jour suivant, a fait remarquer que ces délais étaient exceptionnellement longs en France : près de cent jours, contre trente à soixante jours dans le reste de l'Europe. Il entend y mettre bon ordre et les ramener à un niveau plus supportable pour les fournisseurs. Ces délais de paiement pèsent en effet sur les trésoreries des équipementiers, ce qui pénalise leurs capacités d'endettement.

Les constructeurs, de leur côté, font valoir qu'un raccourcissement trop radical détériorerait leurs marges. François Loos, ministre de l'Industrie, faisait ainsi remarquer, lors du congrès de l'Usine Nouvelle en juin dernier, qu'une réduction de quatre-vingt-dix à soixante jours des délais de paiement se traduirait par un transfert de deux milliards d'euros des constructeurs vers les équipementiers.

Les conclusions du rapport sur les délais de paiement dans l'industrie automobile de Martial Saddier, député de Haute-Savoie, devrait permettre d'éclairer le débat. Ce rapport est attendu par le Premier Ministre dans les prochains jours.

En parallèle, Dominique de Villepin a annoncé de nouvelles mesures visant à soutenir l'industrie automobile française. L'Agence de l'innovation industrielle débloquera ainsi 120 millions d'euros en 2007 pour l'automobile, en plus des 120 millions d'euros utilisés en 2006 pour le projet de motorisation hybride électricité-diesel. De plus, le plafond du crédit d'impôt recherche sera doublé, à 16 millions d'euros.

Arnaud Dumas

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS