Défaite de l'Eurostar: Alstom et le ministère savaient

Le non-respect des normes de sécurité est l'argument principal des officiels français pour dénoncer l'appel d'offres d'Eurotunnel perdu par Alstom. Mais ces normes sont actuellement en train d'évoluer, tous les acteurs le savent depuis des mois.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Défaite de l'Eurostar: Alstom et le ministère savaient

La défaite d'Astom dans l'appel d'offres d'Eurostar continue de faire des vagues. Le ministre de l'industrie, Christian Estrosi, annonce dans une interview à RTL qu'il compte demander la suspension de l'appel d'offres. Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat français aux Transports, considère que la décision d'Eurostar est "nulle et non avenue".

Le directeur général d'Eurostar, Nicolas Petrovic, a répondu que la commission intergouvernementale (CIG) chargée de faire évoluer les normes de sécurité dans le tunnel avait donné son aval pour de nouvelles normes qui rendent le train de Siemens acceptable.

En effet, dans une lettre datée du 31 mars 2010 (à lire en bas de cette page), la CIG rend ses conclusions relatives aux normes de sécurité en vigueur dans le tunnel. Ces évolutions sont issues d'une longue consultation des différents acteurs en présence.

Cette lettre a été adressée notamment à Alstom Transport et au Ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement durable (responsable du secrétariat d'état aux transports).

Les normes de sécurité invoquées par les Français sont les suivantes: les trains circulant dans le tunnel doivent mesurer plus de 400 mètres de long, être insécables (d'un seul tenant) et leurs motorisations doivent être concentrées aux extrémités des rames. Or tous ces points sont remis en cause dans la lettre du 31 mars. Issu d'une concertation, ce document montre que l'ensemble des organismes consultés était, à cette date, favorable à une évolution des règles.

La fin de la lettre précise que "la CIG examinera très prochainement avec les Concessionnaires les changements qui devront être apportés aux règles d'exploitation afin de mettre en oeuvre les conclusions ci dessus". Seulement ces modifications ne sont toujours pas actées aujourd'hui. Les autorités françaises peuvent donc utiliser les normes actuelles pour protester, même si tous savaient dès mars qu'elles sont destinées à changer. Sachant que les trains ne seront livrés qu'à partir de 2014, Eurostar s'est basé sur les modifications à venir pour son appel d'offres. La partie semble jouée: un essai d'évacuation sous la manche a depuis été mené avec succès par Siemens.


Télécharger - La lettre du 31 mars




Lettre Signee PARENT Suite Consultation Lettre

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS