L'Usine Santé

[Décryptage] Au delà du déconfinement, sortir de la crise sanitaire du Covid-19 prendra des mois

Julien Cottineau , , ,

Publié le , mis à jour le 10/04/2020 À 15H07

La crise sanitaire sans précédent provoquée par le Covid-19 pose une multitude de questions. Qu’il s’agisse de la date d’un retour à la normale, de l’efficacité des mesures de confinement, de la possibilité d’éradication du virus ou encore de notre préparation collective à affronter de nouvelles épidémies. Epidémiologistes et scientifiques dressent des pistes de réflexion, avec un certain consensus sur une durée longue de cette crise et sur l’indispensable immunité collective qui nécessitera sans doute la combinaison de plusieurs mesures.

Au delà du déconfinement, sortir de la crise sanitaire du Covid-19 prendra des mois
Epidémiologistes et scientifiques tablent sur une crise de plusieurs mois, rythmée par des mesures à ajuster pour juguler la pandémie de Covid-19.
© État-Major Armées / Twitter

Alors que la pandémie ne cesse de s’étendre sur la planète, avec des bilans humains toujours plus dramatiques au quotidien, et que plus de la moitié de la population vit sous confinement, l’Usine Nouvelle donne la parole à plusieurs épidémiologistes et scientifiques pour tenter de déterminer le calendrier probable et/ou possible des prochains mois. 

Un retour à la normale rapide ou une reprise longue ? 

"Je m’aventure à parler de quelques mois", avance Tatiana Scorza, docteur en immunologie du Département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montreal (Canada). Marie-Paule Kieny, directrice du programme prioritaire de recherche sur l’antibiorésistance à l’Inserm, évoque elle un "retour progressif à la normale sur une durée de quelques mois, avec une évaluation à chaque étape pour s’assurer qu’une deuxième vague ne vient pas perturber les étapes suivantes". "Il n’y a aucune raison que le virus s’arrête de circuler dès lors qu’il évolue quelque part sur la planète, du coup il peut revenir par vague ou continuer à diffuser à bas bruit", souligne, pour sa part, Didier Guillemot, responsable de l'unité Epidémiologie & modélisation de la résistance aux antimicrobiens à l'Institut Pasteur.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte