Découpe jet d'eau : A deux pour fournir des solutions robotisées

Axiome, PMI de 15personnes spécialisée dans la technique jet d'eau, s'associe avec le constructeur de robots Staübli pour vendre des applications clés en main de découpe robotisées.

Partager

Un partenariat entre un groupe de taille internationale et une PMI peut être tout aussi stratégique pour l'un comme pour l'autre. En intégrant exclusivement des robots de marque Staübli dans ses installations de découpe jet d'eau, la PMI vendéenne Axiome reçoit en contrepartie le soutien commercial d'un groupe implanté aux quatre coins du monde. "Nous allons bénéficier d'une puissance logistique et technique, en France comme à l'étranger, que nous n'aurions jamais pu financer avec nos seuls fonds propres", déclare Vincent Tourangin, P-DG d'Axiome. De son côté, Staübli s'arroge, en un clin d'oeil et à moindre coût, tout un savoir-faire acquis pendant près de dix ans par l'un des leaders français dans le domaine. Des connaissances "métier", qui vont devenir capitales pour l'avenir de l'activité robotique du groupe. Les utilisateurs de robots, que l'on retrouve principalement dans l'automobile, ne veulent plus, en effet, jouer le rôle d'intégrateurs, comme c'était le cas dans le passé. Les constructeurs sont ainsi invités à proposer non plus simplement un catalogue de robots, mais toute une panoplie de process automatisés. Des process qui sont vendus clés en main et dans lesquels le robot n'est plus qu'une composante de l'investissement. "Contrairement à certains concurrents, nous laisserons toujours à des spécialistes extérieurs le soin d'intégrer nos robots dans des process très pointus", précise Jean-Luc Burquier, directeur "monde" de la division robots. Avec cette approche "métier", qui va progressivement s'élargir à d'autres domaines, comme le soudage, le dépôt de joints de colle et la manipulation de verre en fusion, la part du chiffre d'affaires de Staübli concernant la vente de robots nus devrait ainsi passer de 40% aujourd'hui à moins de 20% seulement dans les prochaines années. Axiome n'était pas non plus le mieux armé pour répondre seul aux nouvelles exigences du marché. Même si la renommée de la PMI vendéenne dans la technique du jet d'eau n'est plus à faire, sa petite taille, et notamment sa surface financière, devenait un lourd handicap face à une concurrence qui se structure autour de grandes entreprises internationales comme ABBIR ou Flow Systems. Une seule installation de découpe robotisée coûte en effet entre 1 et 2millions de francs, alors que le chiffre d'affaires de la PMI n'a pas dépassé 12millions de francs en 1993. En unissant leurs forces, Axiome et Staübli comptent ainsi vendre une trentaine d'installations de découpe robotisées dans toute l'Europe dès l'année prochaine, soit quatre à cinq fois plus que ce que pouvait prétendre réaliser à elle seule la PMI vendéenne. Cette entreprise aurait pu néanmoins bénéficier d'un soutien commercial similaire en s'associant avec un autre grand nom de la robotique. "Nous avons préféré ce constructeur pour les performances exceptionnelles affichées par les robots de sa nouvelle gamme RX, déclare Vincent Tourangin. Et notamment pour ce qui concerne leur précision de déplacement." L'erreur de répétitivité est en effet cinq fois plus faible que celles de la plupart des robots du marché. Cette caractéristique technique est l'une des principales qualités recherchées dans tout process continu robotisé, en particulier dans la découpe à l'eau, où l'on utilise un jet de 0,1mm de diamètre seulement. Ce partenariat a pu également voir le jour, car, d'un côté comme de l'autre, la découpe jet d'eau robotisée est devenu un axe de développement majeur. A tel point que cet accord, au départ purement commercial, va déboucher sur l'étude en commun d'un robot adapté dès l'origine à cette technique.



Détourage robotisé de verre à 0,3 mm près

Une première installation de découpe jet d'eau, étudiée par Axiome et intégrant des robots RX Staübli, est déjà en fonctionnement chez Holophane, un fabricant de glaces de phares en verre. Cet investissement, de près de deux millions de francs, comprend deux postes de travail équipés chacun d'un robot 6 axes et d'une tête de découpe fixe, une cuve d'immersion permettant d'atténuer le bruit généré lors des opérations de détourage et, bien sûr, une pompe haute pression. En cours de mise au point, cette installation sera bientôt utilisée pour réaliser le détourage en série des optiques après démoulage. Une opération qui n'existait pas jusqu'à présent dans le cycle de production de l'entreprise, la géométrie de la glace étant directement donnée par la forme du moule. Mais des impératifs de précision et de complexité des formes, exigées par les constructeurs automobiles,ont poussé le verrier à investir dans cette technologie complémentaire. "Grâce à la découpe jet d'eau et à la précision de déplacement des robots Staübli, nous pouvons atteindre dorénavant des tolérances de 0,3 mm contre 1 mm jusqu'à présent", explique Patrick Lamy, responsable du bureau d'études.



Les partenaires

Axiome


Chiffre d'affaires : 12 millions de francs.

Effectifs : 15personnes.

Activité : Fabricant de matériels et d'applications clés en main de découpe au jet d'eau pour tous secteurs d'activité (agro-alimentaire, mécanique, papeterie, emballage...).

Production

Aizenay (Vendée).

Staubli

Chiffre d'affaires : 2milliards de francs (110millions en robotique).

Effectifs : 2400personnes (80personnes en robotique).

Activité : Constructeur de programmateurs pour métiers à tisser, de raccords rapides et de robots industriels.

Production

Faverges(Haute-Savoie), programmateurs, raccords rapides et robots(1000personnes).

Lyon, programmateurs(300personnes).

Bayreuth, programmateurs (300personnes).

Zurich, programmateurs (250personnes).

Milan, programmateurs (120personnes).

USINE NOUVELLE N°2486

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS