Décollage vertical : Boeing reçoit 9 millions de dollars de la Darpa

La Darpa a attribué 9,4 millions de dollars supplémentaires à Boeing dans le cadre du développement d'un aéronef expérimental à décollage et atterrissage vertical. L'agence américaine de recherche appliquée à la défense souhaite ainsi accélérer la mise au point d'appareils hybrides plus compacts et plus performants.

Partager
Décollage vertical : Boeing reçoit 9 millions de dollars de la Darpa

La Darpa, l'agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense, a attribué une extension de 9,4 millions de dollars au contrat qu'elle avait accordé à Boeing pour que l'entreprise continue le développement du Phantom Swift pour son programme VTOL X-Plane (plate-forme de décollage et atterrissage vertical expérimentale). Les programmes X-Plane de la Darpa sont réputés pour leur contribution au fil des décennies à l'innovation dans le domaine aéronautique.

Le but du programme VTOL X-Plane, qui bénéfie d'un budget total de 130 millions d'euros, est de mettre au point un aéronef capable à la fois de faire du surplace et de voler à des vitesses élevées. La Darpa espère ainsi obtenir des performances supérieures à celles d'un V-22 Osprey. L'aéronef devra notamment pouvoir atteindre une vitesse maximale de 300 à 400 nœuds (555 à 740 km/h), avoir une efficacité de 75 % en vol stationnaire, obtenir une finesse (rapport entre la portance et la traînée) de 10, alors que celle des modèles actuels se situe autour de 5 ou 6, et pouvoir porter une charge utile de l'ordre de 40 % du poids total de l'appareil.

Un concept innovant

Pour répondre à ces besoins, le Phantom Swift possède deux hélices montées dans son fuselage qui lui procurent sa poussée verticale. Une fois en vol, celles-ci sont couvertes pour préserver l'aérodynamisme. L'avion est de plus équipé de deux propulseurs situés au bout de ses ailes qui l'aident au décollage et à la stabilisation lors du vol stationnaire, et qui tournent sur eux-même une fois en vol pour assurer la poussée vers l'avant.

Boeing fait partie des quatre entreprises qui avaient reçu un premier contrat (dit de phase 1) pour ce programme, avec Sikorsky, Aurora Flight Sciences et Karem. L'extension de contrat dont il bénéficie est baptisée phase 1B. Elle étend de 16 mois la durée originelle du contrat, qui était de 7 mois. La phase 2 était censée correspondre au choix d'un modèle spécifique parmi les quatre concurrents pour développement et intégration, et la phase 3 aux essais en vol. Cependant au vu de l'extension qu'a reçu Boeing, il n'est pas sûr que les autres prestataires soient encore en lice.

Pilote optionnel

Le Phantom Swift mesurera 13,4 mètres de long et 15,2 m d'envergure pour un poids total estimé entre 4 500 et 5 450 kg. Il sera à terme entièrement électrique, mais son démonstrateur utilisera un moteur General Electric CT7-8. L'avion est pour le moment conçu pour être piloté à distance, mais la possibilité d'inclure un pilote à bord n'est pas exclue par Boeing, qui envisage de développer une famille complète de produits basés sur ce concept.

Le Phantom Swift est fabriqué par la division Phantom Works de Boeing, fondée à l'origine par McDonnell Douglas, qui se consacre à la recherche expérimentale pour les projets de Défense. L'année dernière, elle avait utilisé des techniques de prototypage rapide (notamment l'impression 3D) pour rapidement concevoir et tester un modèle réduit (à l'échelle 1/6) du Phantom Swift (voir photo ci-dessous).

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS