Déchets nucléaires : la facture de Cigeo double à 32 milliards d’euros

Le doublement du devis du projet de stockage souterrain pourrait forcer les producteurs de déchets à accroître leurs provisions. Mais ces derniers estiment que des optimisations techniques permettraient de diminuer les montants.

Partager


Site de l'Andra (Bure) - Crédits : Pascal Guittet

La France a fait le choix d’enterrer ses déchets les plus radioactifs dans une couche d’argile à 500 mètres de profondeur à Bure (Meuse). C’est le projet Cigeo. Ce dernier n’a jamais cessé de déchaîner les passions, chez les porteurs du projet comme ses opposants...

Un nouveau rapport de l’Andra (Agence nationale­ pour la gestion des déchets radioactifs), le futur exploitant de Cigeo, a été rendu public. Il réévalue sensiblement le coût du projet, qui doit être financé par EDF, Areva et le CEA.

Selon ce document, le coût de construction du projet et son exploitation pendant plus d’un siècle coûteraient 32,7 milliards d’euros. L’investissement initial serait de 19,8 milliards d'euros, l'exploitation de l'infrastructure (opération, maintenances, personnels, etc.) coûterait 8,8 milliards, les impôts atteindraient 4,1 milliards. C’est un doublement - qui était pressenti - du dernier devis qui avoisinait les 16 milliards d’euros.

Devis variable

Mais le rapport rappelle que de grandes incertitudes demeurent sur ce montant en fonction des choix techniques qui seront pris. Elles peuvent atteindre jusqu’à 30 %, témoigne l’Andra. Ainsi, EDF, Areva et CEA qui doivent, selon la loi, d’ores et déjà, provisionner les montants, parlent plutôt d’un montant de 20 milliards d’euros en prenant en compte les optimisations qui ont été imaginées ces dernières années.

La guerre des devis est toutefois moins vive qu’elle ne le fut par le passé. Preuve en est, l’Andra et les producteurs de déchets se sont fendus d’un communiqué commun. "Il existe ainsi des visions différentes du chiffrage, selon la manière dont sont anticipés les progrès technologiques et les optimisations", assument-ils. Ils ajoutent : "Pour converger, de nombreux échanges techniques ont lieu entre l’Andra, maître d’ouvrage du projet et les exploitants nucléaires concernés, EDF, Areva et le CEA".

Arbitrage du ministère

Illustration de cette volonté de travailler ensemble, le patron de l’Andra Pierre-Marie Abadie et le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, se sont rendus ensemble au laboratoire souterrain de l’Andra, le 7 janvier dernier. Ils ont visité les installations souterraines où sont testées les méthodes de confinement des déchets nucléaires et les procédés de creusement des galeries.

Désormais, il faudra attendre l’arbitrage du ministère de l’Ecologie sur le montant à provisionner. Il sera aidé en cela par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui jugera des options de sûreté. L’autorité indépendant viserait déjà un renforcement de certaines mesures, ce qui renchérirait encore le devis.

La construction de Cigeo devrait débuter en 2020 pour une mise en service industrielle en 2025.

Ludovic Dupin

0 Commentaire

Déchets nucléaires : la facture de Cigeo double à 32 milliards d’euros

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS