Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Décès d'un quatrième greffé du cœur artificiel de Carmat, la prothèse hors de cause

, ,

Publié le

La société Carmat a indiqué dans la nuit de mercredi à jeudi que le quatrième patient ayant subi une greffe de son cœur artificiel est décédé. "Le patient est décédé de complications médicales non liées à la prothèse", a indiqué le chef du service de l'institut de cardiologie à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière.

"Nous avons réalisé une implantation sur un patient en phase terminale de son insuffisance cardiaque. L'implantation s'est déroulée tout à fait convenablement et la prothèse a donné toute satisfaction tout au long de son fonctionnement. Le patient est décédé de complications médicales non liées à la prothèse", indique le professeur Pascal Leprince, chef du service de l'institut de cardiologie à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière, cité dans un communiqué de Carmat.

Ce patient était âgé de 58 ans. Il souffrait de défaillance bi-ventriculaire sévère et avait été opéré le 22 décembre par l'équipe de l'Hôpital Universitaire de La Pitié Salpêtrière. La date de sa mort n'est pas précisée dans le communiqué.

Rappel des épisodes précédents

Il s'agit du quatrième décès d'un greffé du cœur artificiel de Carmat. En décembre 2013, le premier patient à avoir reçu la prothèse (à 76 ans) était décédé 74 jours après l'opération. Le deuxième (69 ans), disparu en mai 2015, 9 mois après sa greffe et 4 mois après être rentré à son domicile. Pour ces deux premiers cas, les analystes de Carmat avaient évoqué "une micro-fuite de la zone sang vers le liquide d'actionnement de la prothèse" ayant engendré une "perturbation de l'électronique de pilotage des moteurs" du cœur artificiel.

Le troisième patient, 74 ans, avait de son côté sucombé à un arrêt respiratoire le 18 décembre dernier. La prothèse n'était pas impliquèe dans ce décès, avait indiqué Carmat, mettant en cause une insuffisance rénale chronique. Ce patient avait été opéré le 8 avril et était rentré à son domicile fin août.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle