Décembre noir pour les constructeurs japonais, 2008 en demi-teinte

Les constructeurs automobiles japonais ont souffert en décembre. Les productions de véhicules de marque japonaise ont chuté de 20 à 40% par rapport au même mois en 2007

Partager

Nissan est le plus atteint des trois principaux constructeurs japonais. La production globale recule de 35,9% en décembre, à 176 174 unités. Au Japon, elle chute de 40,9%, mais les autres pays ne sont pas épargnés. Aux Etats-Unis, l'effondrement est de 32,3% par rapport à 2007. L'Espagne détient le record avec une dégringolade de 82,4%. Les ventes du groupe sont aussi en baisse de 20,1% à 254 754 unités, la plus belle chute restant américaine avec le score de -30,1%.

Le premier constructeur, Toyota Motor, n'a produit que 479 027 véhicules pour les marques Toyota et Lexus, soit 24,9% de moins qu'en décembre 2007. La chute est légèrement moins lourde pour l'ensemble du groupe (Hino et Daihatsu en plus), la production ayant reculé de 22,8%. Les ventes du groupe à l'étranger s'effondrent de 27,7%. Au Japon, elles chutent plus modérément de 12,9%.

Honda s'en sort mieux mais voit sa production chuter de 7,5% par rapport à 2007, à 277 294 unités. Les ventes sont en baisse de 18,5% sur le marché japonais, alors que les exportations reculent de 17,5%. Tous trois ont entrepris des baisses de production et des suppressions d'emplois massifs avant et pendant le mois de décembre justifiant ces productions en berne.

Mazda Motor, cinquième constructeur, enregistre de son côté une chute de 41,3% de sa production en décembre et de 20,3% de ses ventes.

Un exercice 2008 moins affecté
Sur l'année 2008, les trois constructeurs sauvent les meubles, notamment grâce au début de l'exercice épargné par la crise. Honda conserve une progression de sa production de 1,2% sur l'année. Ses ventes dans l'Archipel stagnent par rapport à l'année précédente (+0,4%). Les exportations chutent de 8% pour la première fois depuis 2003, surtout sur le marché américain en recul de 17,1%.

Nissan tire aussi son épingle du jeu de la crise sur l'année 2008. Sa production chute (-1,1%) mais est tirée vers le négatif par les mauvais chiffres de la production en Espagne (-29,5%) et aux Etats-Unis (-22,5%). Facteur positif pour le groupe : les ventes restent dans le vert avec une croissance de 0,9%, à 3,71 millions d'unités.

Toyota connaît la plus forte crise, avec une chute de sa production annuelle de 3,8% et de 2,9% pour l'ensemble du groupe. Ses ventes sont moins nombreuses sur le marché japonais que l'année précédente, avec une baisse de 7,4% et de 4,8% pour le groupe. La dégringolade des exportations est contenue à -3% et -3,3% pour le groupe.

Mazda affiche une production annuelle en hausse de 4,6% mais ses ventes plongent de 3,7%.

Marché américain en cause
Les constructeurs expliquent ces chutes par l'effondrement des ventes de voitures depuis le début de la crise économique mondiale, mais aussi par les difficultés d'obtention de crédits et la forte hausse du yen, qui les pénalise pour leurs exportations. La dégradation du marché américain, premier partenaire commercial du Japon, a aggravé la situation des constructeurs nippons.

2009 devrait être sur la même lignée que 2008, au regard des mesures prises par les constructeurs depuis début janvier. Honda a annoncé le 27 janvier son intention de réduire sa production aux Etats-Unis et au Japon, tout comme Toyota qui le fait depuis plusieurs mois et qui arrêtera sa production au Japon durant 11 jours en mars. Nissan avait annoncé le 9 janvier lasuppression de 1 200 postes en Grande Bretagne et le ralentissement de certains de ses projets.

Au total, la chute de la production mondiale chez les douze constructeurs japonais est évaluée à trois millions d'unités par rapport aux prévisions initiales.

Barbara Leblanc

A lire aussi
Automobile : le crash (31/10/2008)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS