Décapage : Les avantages méconnus du jet d'eau

Vapor Blast et Flow Europe ont conçu une machine à jet d'eau à haute pression capable de décaper cinq à dix fois plus vite des pièces aéronautiques.

Partager

Seulement trois heures de travail au lieu de vingt-quatre auparavant seront désormais nécessaires aux ateliers de Techspace Aéro, la filiale belge de Snecma, pour décaper des chambres de combustion de réacteur CF 6-50. Cette performance est devenue possible grâce à la nouvelle installation conçue par Vapor Blast en collaboration avec Flow Europe, filiale de Flow Systems. Son principe est fondé sur l'emploi d'un jet d'eau à très haute pression, jusqu'à 3800bars, piloté par un robot. Par rapport aux techniques conventionnelles, comme le trempage dans des bains chimiques, le sablage ou le brûlage à la flamme, employé notamment pour éliminer certains joints à base de polymères, le jet d'eau présente plusieurs avantages. Ce procédé n'attaque que très faiblement le métal de base, l'érosion reste inférieure au centième de millimètre, alors qu'elle est au moins deux fois supérieure avec le sablage. Sans parler des contraintes résiduelles, qui restent quatre à six fois plus faibles. Malgré son efficacité, le jet d'eau ne colmate pas d'éventuelles fissures. Par rapport aux attaques chimiques ou au brûlage à la flamme, il n'est pas limité par la nature du revêtement. "Décaper par voie chimique certains abradables ou certaines barrières thermiques comme l'alumine était impossible. Avec le jet d'eau, plus de problème", souligne René Damhaut. Ainsi, un décapage complet nécessitait l'emploi de différents procédés qui augmentaient le temps d'immobilisation de la pièce dans l'atelier. Autre avantage indirect: le décapage par jet d'eau est beaucoup plus écologique. Il suffit de filtrer l'eau à la sortie pour récuperer les impuretés; plus besoin de recyclage coûteux des produits chimiques Cette technique a déjà été expérimentée par la Sochata Snecma à Saint-Quentin-en-Yvelines. Mais l'installation destinée à Techspace Aéro est plus flexible. A la Sochata, l'équipement "jet d'eau" est diposé dans une pièce spéciale. Alors que l'installation de Techspace Aéro se présente sous forme d'une machine "clés en main". L'ensemble des opérations sera réalisé par un robot Siemens cinq axes piloté par commande numérique. La robustesse de ce robot lui garantit une précision de positionnement à ±1/10mm, largement suffisante pour le but à atteindre. Et, grâce au système de bridage monté sur la porte, le chargement et le déchargement des pièces s'effectuera rapidement. Ainsi,cette installation remplacera quatre ou cinq personnes. Michel VILNAT

USINE NOUVELLE - N°2477 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS