Débuts prudents en Europe, les discussions sur le Brexit continuent

Publié le

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en légère baisse en début de séance mercredi dans l'attente de l'issue des négociations entre Londres et Bruxelles sur le Brexit, à la veille d'un sommet européen clé considéré comme crucial pour éviter une sortie du Royaume-Uni de l'Union sans accord à la fin du mois.

Débuts prudents en Europe, les discussions sur le Brexit continuent
Les principales Bourses européennes évoluent en légère baisse en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,2% vers 07h45 GMT tandis qu'à Francfort, le Dax cède 0,01% et qu'à Londres, le FTSE 100 recule de 0,04%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski
© RALPH ORLOWSKI

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,2% à 5.690,7 points vers 07h45 GMT tandis qu'à Francfort, le Dax cède 0,01% et qu'à Londres, le FTSE 100 recule de 0,04%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en baisse de 0,17%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,09% et le Stoxx 600 de 0,25%. A Dublin, l'ISEQ recule de 0,76%.

Le CAC 40 et le Dax ont fini en hausse de plus de 1% mardi et inscrit de nouveaux plus hauts de l'année tandis que le FTSE, pénalisé par l'appréciation de la livre sterling, terminait pratiquement inchangé après des informations de presse évoquant des progrès dans les pourparlers entre Londres et Bruxelles.

Ceux-ci se sont prolongés jusque tard dans la nuit et devaient reprendre dans la matinée. Londres a parlé de discussions "constructives" et à Paris, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a évoqué mercredi une "lueur d'espoir" pour la conclusion d'un accord.

"On a le sentiment qu'on se dirige vers un accord et le marché couvre ses positions à découvert (sur la livre), ce qui est justifié", explique Neil Mellor, analyste senior devises chez BNY Mellon.

Mais un journaliste de la chaîne de télévision ITV a publié sur Twitter un message citant une source britannique selon laquelle "les chances d'un accord sont faibles".

La séance sera par ailleurs animée par les chiffres mensuels de l'inflation au Royaume-Uni, à 08h30 GMT, puis par ceux des ventes au détail aux Etats-Unis à 12h30 GMT.

VALEURS

La majeure partie des grands secteurs de la cote évoluent dans le rouge après les fortes hausses enregistrées la veille. Parmi les reculs les plus marqués, l'indice Stoxx européen des matières premières cède 1,1%, avec un repli de 1,18% pour le géant minier Rio Tinto, qui a revu à la baisse ses prévisions de production de bauxite et d'alumine.

Parmi les rares hausses, le compartiment automobile prend 0,23% après l'annonce d'une progression de 14,4% du marché automobile européen en septembre.

Roche prend 0,57% après avoir relevé pour la troisième fois sa prévision de croissance du chiffre d'affaires annuel.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini en hausse de 1,2% et inscrit sa meilleure clôture depuis le 3 décembre 2018, profitant de la dépréciation du yen, qui favorise les exportateurs, et de la progression du secteur des semi-conducteurs dans le sillage de Wall Street.

En Chine, l'optimisme des derniers jours sur le commerce avec les Etats-Unis a laissé place au doute et l'indice SSE Composite de Shanghai a terminé en baisse de 0,41%.

A WALL STREET

Le coup d'envoi de la saison des trimestriels outre-Atlantique a profité mardi à la Bourse de New York, des résultats au-dessus des attentes ayant convaincu les investisseurs de revenir sur les marchés d'actions.

Les investisseurs ont également salué les dernières informations évoquant un possible compromis entre Londres et Bruxelles sur les modalités de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

L'indice Dow Jones a gagné 237,44 points (+0,9%) à 27.024,80, le S&P-500 a pris 29,53 points, soit 1,00%, à 2.995,68 et le Nasdaq Composite a avancé de 100,057 points (1,24%) à 8.148,71 points.

La journée a été marquée par la publication des trimestriels de grands établissements financiers - JPMorgan Chase (+3,0%), Citigroup (+1,39%), Goldman Sachs (+0,3%) et Wells Fargo (+1,7%)-, ainsi que des géants de la santé Johnson & Johnson (+1,6%) et UnitedHealth (+8,16%).

TAUX

Les rendements des emprunts d'Etat de référence de la zone euro se stabilisent après l'envolée de la veille favorisée par le regain d'appétit général et marqué pour les actifs risqués.

Celui du Bund allemand à dix ans est pratiquement inchangé à -0,423% après être brièvement repassé au-dessus de -0,4% pour la première fois depuis le 31 juillet.

Sur le marché américain mardi, le rendement des Treasuries à dix ans est monté jusqu'à 1,773%, au plus haut depuis le 20 septembre, contre 1,753% vendredi (le marché obligataire américain était fermé lundi pour le Columbus Day).

CHANGES

Sur le marché des devises, le début de journée est marqué par le repli de la livre sterling au lendemain d'une envolée qui l'a porté à son plus haut niveau depuis mai face au dollar.

La monnaie britannique abandonne près de 0,7% face au dollar et de 0,8% face à l'euro.

Le dollar est en léger repli face à un panier de référence et l'euro est quasi stable, autour de 1,1030 dollar.

PÉTROLE

Les cours du brut bénéficient d'une part des dernières informations encourageantes sur le Brexit, d'autre part de déclarations de responsables de l'Opep laissant entendre que l'organisation et ses alliés sont disposés à réduire encore leur production pour soutenir les prix.

Le Brent gagne 0,02% à 58,73 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,06% à 52,78 dollars.

La publication des chiffres hebdomadaires des stocks américains étant décalée de 24 heures par le Columbus Day, les investisseurs attendent les chiffres de l'American Petroleum Institute (API) après la clôture des marchés américains.

(Marc Angrand, avec Dhara Ranasinghe à Londres, édité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte