Une nouvelle opération délicate démarre sur un réacteur accidenté de la centrale nucléaire de Fukushima

Tepco a démarré le 15 avril l'enlèvement des barres de combustibles du réacteur 3 de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima. Un opération risquée, qui a déjà pris du retard, et qui devrait durer encore deux ans.

Partager
Une nouvelle opération délicate démarre sur un réacteur accidenté de la centrale nucléaire de Fukushima
Visite de l'Agence internationale de l'énergie atomique à Fukushima le 7 novembre

L'énergéticien japonais Tepco a annoncé lundi 15 avril le démarrage de nouvelles opérations sur le site accidenté de l’usine de Fukushima. Déjà plusieurs fois repoussées, celles-ci visent à retirer les 566 barres de combustibles restantes de la piscine du réacteur numéro 3. Le tout devrait durer environ deux ans.

Ces pièces volumineuses de plusieurs mètres de long représentent toujours un risque de sécurité important, et leur présence empêche la poursuite des autres tâches prévues dans le bâtiment. Elles devraient être transportées vers un endroit où l’entreprise pourra plus facilement gérer leur stockage.

Des travaux en amont

Compte-tenu du taux élevé de radiations, les lieux doivent être décontaminés avant de devenir accessibles. Pour commencer les travaux de déblayage des débris, différents équipements, comme une grue, ont été installés. Celle-ci permet par exemple d’opérer à distance et sans risques.

La piscine du réacteur 3, située en hauteur, était également pleine de débris divers qu’il a fallu dégager en amont. Pour cela, divers outils ont été mis au point, et un plan d'enlèvement détaillé a été élaboré grâce à des simulations 3D et des images rapportées par une caméra sous-marine. Un coffrage a ensuite été apposé tout autour de la zone contaminée.

Ces travaux préparatifs ont pris plus de temps que prévu, entraînant du retard dans le retrait des combustibles, dont le démarrage était prévu il y a plusieurs années.

Deuxième nettoyage

C’est la deuxième fois que Tepco effectue une telle manoeuvre sur un réacteur. Une opération similaire a eu lieu entre fin 2013 et début 2014 sur le numéro 4 qui, vide lors de l’incident, n’était pas entré en fusion. De leur côté, les piscines des unités 1 et 2, qui contiennent respectivement 392 et 615 barres de combustibles, ne devraient pas commencer à être vidées avant 2023.

Après le passage d’un tsunami, la centrale Fukushima Daiichi, située à 220 kilomètres au nord-est de Tokyo, avait été inondée le 11 mars 2011, entraînant une détérioration du réacteur numéro 1. Les dommages se sont ensuite propagés au réacteur 3, qui a subi une explosion le 14 mars.

En mars, Tepco publiait le bilan des opérations 2018 dans la centrale de Fukushima :

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS