Début de séance positif en Europe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent en début de séance vendredi dans le sillage de Wall Street et Tokyo, les craintes d'une poussée inflationniste durable qui ont dominé le début de la semaine ayant reflué après des déclarations jugées rassurantes de responsables de la Réserve fédérale américaine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Début de séance positif en Europe
Les principales Bourses européennes progressent en début de séance vendredi. À Paris, le CAC 40 gagne 0,23% à 07h45 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,59% et à Francfort, le Dax avance de 0,15%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

À Paris, le CAC 40 gagne 0,23% à 6302,78 points à 07h45 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,59% et à Francfort, le Dax avance de 0,15%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,29%, le FTSEurofirst 300 de 0,43% et le Stoxx 600 de 0,2%.

Ce dernier a perdu 1,71% sur les quatre premières séances de la semaine et le CAC 40 1,52%, principalement en raison du regain d'inquiétude lié à la remontée de l'inflation aux Etats-Unis et à ses implications pour la politique monétaire de la Fed.

Mais jeudi, Christopher Waller, un gouverneur de la Fed, a affirmé que la banque centrale ne relèverait pas ses taux d'intérêt avant d'avoir observé un dépassement prolongé de son objectif d'inflation, ce qui a favorisé les achats à bon compte à Wall Street.

"La Fed ne devrait pas ajuster sa politique et entamer un débat, nécessaire, sur la réduction de sa stimulation monétaire rapidement. En retardant ce débat, le marché devrait encore bénéficier de cette abondance de liquidité dans des économies développées qui rebondissent en sortant progressivement de la crise sanitaire", commente Sebastian Paris Horvitz, stratège de LBPAM.

La séance sera animée entre autres par la publication du compte rendu de la réunion de politique monétaire d'avril de la Banque centrale européenne (BCE) à 11h30 GMT puis par les chiffres mensuels des ventes au détail aux Etats-Unis une heure plus tard.

VALEURS

La quasi-totalité des grands secteurs de la cote en Europe évoluent en territoire positif, la seule exception notable étant celui des matières premières, dont l'indice Stoxx recule de 1,67% avec la baisse des cours des métaux de base (-0,7% environ pour le cuivre et l'aluminium).

A Paris, ArcelorMittal cède 1,52%, Eramet 2,27%.

Danone perd 1,77% après l'abaissement de la recommandation de Goldman Sachs, la banque américaine passant à la vente en jugeant que l'évolution démographique de plusieurs marchés clés, Chine en tête, risque de peser sur ses activités.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a terminé en hausse de 2,32% grâce au rebond de Wall Street et au bon accueil réservé aux résultats de plusieurs groupes cotés comme Isuzu (+21,68%) ou Citizen Watch (+10,71%).

Sur l'ensemble de la semaine, le Nikkei perd toutefois 4,34%, sa plus mauvaise performance hebdomadaire depuis juillet dernier.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a pris 1,77% et le CSI 300 2,36%.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une hausse d'environ 0,6% pour le Dow Jones et le Standard & Poor's 500 et de près de 0,8% pour le Nasdaq.

Jeudi, les actions américaines ont effacé jeudi une partie des pertes subies sur les trois séances précédentes, profitant de la baisse plus marquée qu'attendu des inscriptions au chômage et des déclarations de dirigeants de la Réserve fédérale sur le caractère transitoire de la remontée de l'inflation.

Le rebond s'est aussi appuyé sur l'annonce de la fin de l'obligation de port du masque pour les personnes entièrement vaccinées, nouvelle illustration du retour à la normale de la vie sociale et économique.

Le Dow Jones a gagné 1,29% à 34.021,45 points, le S&P-500 1,22% à 4.112,5 et le Nasdaq Composite 0,72% à 13.124,99.

Dans les échanges hors séance après la clôture, Walt Disney reculait de près de 5% après la publication de ses résultats trimestriels, la croissance de son service de vidéo en ligne Disney+ ayant déçu le marché.

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro sont pratiquement stables mais restent sous les pics atteints jeudi: celui du Bund allemand à dix ans s'affiche à -0,113% contre -0,096% au plus haut la veille et son équivalent français, qui était monté à 0,298%, est revenu à 0,282%.

Le dix ans américain poursuit son repli à 1,6522% mais conserve une hausse de près de dix points de base sur l'ensemble de la semaine.

CHANGES

La baisse des rendements des Treasuries pénalise le dollar, qui abandonne 0,2% face à un panier de devises de référence. L'euro en profite pour remonter à plus de 1,21 dollar avant le compte rendu de la BCE.

PÉTROLE

Le pétrole réduit ses pertes mais reste pénalisé par la dégradation de la situation sanitaire en Inde et la réouverture du réseau d'oléoducs du groupe américain Colonial Pipeline après une cyberattaque.

Le Brent abandonne 0,24% à 66,89 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,13% à 63,74 dollars.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    DANONE
ARTICLES LES PLUS LUS