Quotidien des Usines

Débrayage à PSA Aulnay

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Les salariés de l’atelier peinture protestent depuis hier contre leurs conditions de travail et la situation du groupe automobile.

Débrayage à PSA Aulnay © D.R. - PSA Peugeot Citroën

Une dizaine de salariés de l’atelier peinture de l’usine PSA Peugeot Citroën d’Aulnay-sous-Bois (Seine Saint-Denis) ont reconduit le 4 juillet leur mouvement de grève, entamé mardi.

Une partie des grévistes sont des intérimaires qui demandent une embauche ferme. "L’atelier peinture est stratégique, car s’il s’arrête, il peut bloquer toute l’usine", explique un représentant syndical CFDT.

L’équipe de l’après-midi a du s’arrêter pendant quelques heures hier, suite au débrayage des salariés de la peinture pendant deux heures, entre 12h30 et 14h30. Les grévistes protestent également contre l’incertitude sur l’avenir du site francilien.

La semaine prochaine, PSA a convoqué un comité central d’entreprise exceptionnel jeudi 12 juillet pour faire le point sur ses difficultés financières, annoncer de nouvelles mesures d’économie et évoquer l’avenir de l’usine d’Aulnay-sous-Bois.

Un comité d’entreprise est convoqué vendredi 13 juillet à Aulnay.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte