De sérieux retards pour les batteries électriques de Renault

Plus d’un an et demi! C’est le temps qu'il faudra attendre pour que la production de batteries électriques débute dans l’usine de Flins de Renault. Au final, les premières pièces ne sortiront de l’usine qu’au début de l’année 2014.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

De sérieux retards pour les batteries électriques de Renault

Une porte-parole du constructeur a confirmé le 7 juillet la rumeur qui courait depuis le début de la journée. Le constructeur Renault ne produira ses batteries électriques sur le site de Flins qu’à compter de 2014. Soit avec environ un an et demi de retard sur la date initialement prévue. C’est un véritable coup d’arrêt pour le constructeur qui mise beaucoup sur son programme véhicules électriques.

Dans le détail, c’est la construction même du site qui a pris du retard, le début des travaux ne devant commencer qu’au premier trimestre 2012. C’est à peu près à cette date qu’aurait dû débuter la production des batteries lithium-ion. Mais selon des documents consultés par l’AFP, les problèmes tiendraient surtout à la technologie utilisée par Renault. Ce à quoi la direction du site répond qu’il y a "nécessité de prendre en compte les évolutions permanentes des technologies".

OublIE Le financement de l'Etat...

A cela s’ajoute le fait que le constructeur devra assurer seul le financement du programme véhicules électriques. Le Fonds stratégique d’investissement (FSI) qui avait prévu d’injecter 125 millions d’euros sur l’enveloppe de 600 millions d’euros nécessaire, se retire.
Malgré tout, la direction de Renault assure que le "lancement des véhicules électriques n’est pas remis en cause". Les deux premiers modèles, la Fluence ZE et la Kangoo ZE sont attendus à la rentrée. Ne sont pas non plus menacées les embauches prévues sur le site de Flins, assure la porte-parole du groupe. Au total, ce sont 500 nouveaux salariés qui devraient être employés, dont une centaine avant fin 2011.

Tous ces thèmes ont fait l’objet de discussions entre le ministre de l’Industrie, Eric Besson, et le patron de Renault, Carlos Ghosn, le 7 juillet au matin. Les problèmes du site de Flins interviennent au moment où le groupe affiche des résultats de vente en forte chute, notamment en juin. Malgré tout, le nouveau numéro deux du groupe, Carlos Tavares, a assuré le 6 juillet que les ventes du groupe devraient repartir au second semestre. Il se rendra d’ailleurs à Flins le 11 juillet, en lieu et place de Carlos Ghosn.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS