Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

De quoi la coentreprise Reservoir Sun créée par Engie et Casino est-elle le signe?

Aurélie Barbaux , , ,

Publié le

Engie et GreenYellow, une start-up interne de Casino, créent la coentreprise Reservoir Sun dédiée l’autoconsommation solaire chez les professionnels et collectivités en France. Un signe de plus que la transition énergétique oblige à bouger les lignes.

De quoi la coentreprise Reservoir Sun créée par Engie et Casino est-elle le signe?
Reservoir Sun veut financer et installer 100MWc de solaire photovoltaïques en autoconsommation chez les professionnels par an.
© FernandoAH

"Un événement atypique". C’est ainsi qu’Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie, a qualifié la création d’une coentreprise "entre deux acteurs impliqués dans des secteurs très différents", Engie et Casino,  via sa filiale interne Greenyellow, créée il y a dix ans pour installer des panneaux photovoltaïques dans les supermarchés du groupe. Le 17 octobre, Isablelle Kocher et Jean-Charles Naouri, président du Groupe Casino, ont signé la création d’une coentreprise à 50/50, Reservoir Sun, dont la vocation est de démultiplier l’autoconsommation solaire photovoltaïque sur les marchés professionnels et territoriaux,  en France.  La nouvelle entreprise aura son siège à Marseille et disposera d’antennes à Bordeaux, Valence, Montpellier, Avignon, Lyon et Paris. Autant dire qu’elle cible en priorité le sud de la France où l’ensoleillement est le plus important. 

Boom  de l'autoconsommation

Composée d’une trentaine de personnes, dont dix d’Engie, dix de Greenyellow et une dizaine recrutées en externe, la coentreprise a de grandes ambitions. Elle compte financer l’installation sur les toitures, parkings et terrains des entreprises, agriculteurs ou collectivité locales, de 100 MWc de centrales photovoltaïques en autoconsommation par an. C’est Reservoir Sun qui investira. En échange de l’accès pendant 15 à 20 ans à leurs surfaces, les propriétaires des lieux pourront autoconsommer une énergie verte produite localement et couvrir environ 20% de leurs besoins sans stockage pour un prix de 10 à 15% inférieur à celui du marché. Réservoir Sun s’apprête à investir 100 millions d’euros par an dans des installations toujours inférieures à 1MW. Au-dessus, les projets seront traités comme avant par Engie ou GreenYellow.

Les énergéticiens pas seuls sur les rangs

Mais pourquoi s’associer ? Pour GreenYellow, Engie va rassurer les clients et ouvrir des portes à de nouveaux marchés.  Cela permettra  à la PME née d’un projet d'entrepreneuriat du groupe Casino de continuer son ouverture au marché professionnel, "qui représente déjà 20% de son parc installé de photovoltaïque en autoconsommation de 200 MW en France, soit 35% de part de marché hors particuliers", précise Otmann Hajji, président de GreenYellow. Pour Caroline Flaissier, dirigeante de la division Engie Entreprises et collectivité, "Greenyellow apporte son agilité et sa capacité d’innovation". C’est surtout un moyen d’accélérer sur le solaire en France, et d’unir ses forces. Tous les opérateurs de grands parc d’énergies renouvelables, que ce soit Urban Solar, Quadran (désormais chez Total via Direct Energie), Total Solar ou EDF Renouvelables, sont sur les rangs. 

Reservoir Sun est aussi le signe que les géants de l’énergie ne sont pas les seuls acteurs qui comptent de la transition énergétiques et qu’ils ne sont pas forcément toujours les mieux armés pour accompagner les autres.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

22/10/2018 - 18h57 -

Tout à fait d'accord avec André, il serait temps que la France se réveille et prenne sa place dans la transition notamment en développant le stockage ! Mais là j'ai des doutes car on touche le bébé atomique ? Car comme le dit Macron.... le but c'est la dé carbonisation ? Et tant pis si nous laissons à nos enfants le "loisir" de la gestion de nos déchet après le changement climatique. Ils vont nous maudirent et ils auront raison !.
Répondre au commentaire
Nom profil

22/10/2018 - 06h57 -

Voilà enfin une belle création qui joint l'écologie à l'économie, il ne reste plus qu'à fabriquer les cellules performantes en France et on assurera une bonne partie de notre transition énergétique "éconologique".
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle