Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

De plus en plus d’expatriés français sont des entrepreneurs

, ,

Publié le

La France est-elle menacée par le ras-le-bol fiscal ? Les créateurs d’entreprises français quittent-ils le territoire pour des terres plus clémentes envers les entrepreneurs ? Pour répondre à ces questions par des faits concrets, la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris a réalisé une étude détaillée sur l’expatriation. Elle révèle que de plus en plus de Français installés à l’étranger sont des créateurs de start-up. 

De plus en plus d’expatriés français sont des entrepreneurs © photl.com

Les entreprises citées

Les expatriés français sont de plus en plus souvent des entrepreneurs. Selon une étude détaillée réalisée par la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris (CCIP), près de deux Français sur dix installés à l’étranger en 2013 étaient des créateurs d’entreprises, contre seulement un sur dix en 2003.

En 2013, 13% des expatriés français avaient un poste dans l’industrie au sens large, selon la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris. Ils travaillaient plus précisément dans le secteur automobile, des biens d’équipement, des biens de consommation courante, des biens intermédiaires et dans l’industrie agricole et alimentaire.

 

Pour Jérôme F, un entrepreneur interrogé par la CCIP dans le cadre de cette enquête : "Beaucoup de jeunes français tentent leur chance dans les start-up berlinoises car elles recrutent sans cesse des jeunes et les modes de recrutement sont assez souples." Puisque les modes de recrutement sont souples dans les jeunes pousses allemandes, pourquoi ne pas installer son entreprise là-bas, plutôt que dans l’Hexagone ? C'est le dilemme auquel sont confronté les jeunes créateurs d'entreprise français.

L'expatriation progresse en Allemagne

"En France, le monde de l’entreprise est extrêmement politique. Les progressions de carrières sont normées et la hiérarchie est pesante", explique Émilie B, créatrice d’entreprise également interrogée par la CCIP pour cette étude. Les entrepreneurs qui s’expatrient souhaitent - entre autre - s’installer dans un environnement moins policé où la culture entrepreneuriale est plus forte pour créer et faire grandir leur start-up.

Mais la CCIP ne s’inquiète pas outre mesure et souligne que l’émigration a augmenté en France, mais aussi chez ses voisins européens : cette hausse est même plus forte en Allemagne et au Royaume-Uni que dans l’Hexagone, comme le montre le graphique ci-dessous.

Pour les enquêteurs, les personnes qui font le choix d’entreprendre ne font pas une étude de marché sur le coût d’implantation dans le monde. Ils sont déjà connectés au pays d’accueil et ont l’idée d’entreprendre là-bas.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle