«De nouveaux acteurs vont émerger»

Talman Gymesi, consultant chez IBM en charge de l'étude Automotive 2020

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

«De nouveaux acteurs vont émerger»
Quel changement majeure va devoir affronter le secteur automobile d'ici 2020 ?

La montée en puissance de l'électronique est la tendance numéro un. Et cela dans tous les compartiments de la voiture : sécurité, motorisation, aide à la conduite... Ce n'est pas qu'une tendance technologique. A terme, cela risque de rebattre les cartes dans ce secteur.

De quelle manière ?

Le secteur automobile va devenir plus ouvert que jamais. De nouveaux acteurs pourraient émerger aux côtés des marques historiques. Pour éviter ou affronter cette concurrence nouvelle, les constructeurs vont devoir élargir leur vision de l'automobile et apprendre à tisser des liens au-delà de leur réseau traditionnel de fournisseurs.

Où peuvent-ils trouver de nouveaux alliés ?

Pour durer, cette vieille industrie va devoir regarder au-delà de la voiture. Car elle va devenir dépendante d'autres systèmes de transport. Pour les constructeurs, cela veut dire qu'ils devront nouer des partenariats avec des compagnies de train par exemple pour répondre aux attentes de leur client. Le défi qu'ils ont à relever concerne beaucoup plus les services offerts aux clients que la technologie.

Dans ce contexte, investir dans la voiture électrique ne semble pas pertinent...

Ce n'est pas ce que je veux dire. Tous les constructeurs travaillent aujourd'hui sur les hybrides ou des modèles 100 % électriques. C'est une option technologique sérieuse mais qui n'est pas pertinente dans tous les pays du globe. En France, avec l'électricité nucléaire, le véhicule électrique peut croître dans des conditions idéales. Mais dans un pays où ce sont des centrales à charbon qui alimentent le réseau, le bilan écologique du puit à la roue est très mauvais. L'éthanol peut alors devenir une autre voie pertinente.

Pensez-vous que le parc automobile continuera de croître ?

Dans notre étude, plus de 50 % des dirigeants interrogés pensent qu'il y aura moins de voitures sur la route en 2020. Mais, là tout dépendra du prix du pétrole...

Propos recueillis par Thibaut De Jaegher

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS