L'Usine Agro

De la viande artificielle bientôt au menu... y compris en France

Adeline Haverland , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Encore embryonnaire, le secteur de la viande in vitro séduit de plus en plus d’investisseurs. En France, deux acteurs misent déjà sur cette alternative à la viande traditionnelle.

De la viande artificielle bientôt au menu... y compris en France
Un burger dont le steak a été cultivé dans une boîte de Petri ? Des industriels le prévoient dans nos assiettes en 2021...

Des paillasses, des pipettes, des boîtes de Petri… Lorsque Nicolas Morin-Forest, l’un des fondateurs de la start-up Gourmey, évoque son cadre de travail, on l’imagine collaborer avec un laboratoire pharmaceutique. L’entreprise qu’il dirige a beau être incubée au Genopole d’Évry (Essonne), dans une pépinière dédiée aux biotechnologies et à la génétique, c’est pourtant dans le secteur du foie gras que le trentenaire et son équipe de six chercheurs travaillent. Gourmey est l’un des deux projets français de viande artificielle.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte