Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

De la déroute de PSA Aulnay aux nouveaux ministres, une semaine d'industrie

Elodie Vallerey , , ,

Publié le

L'automobile a encore occupé le devant de l'actualité cette semaine. Quand PSA affronte de plein fouet la grogne autour de la probable fermeture de l'usine d'Aulnay, de nouvelles têtes font leur entrée au gouvernement Ayrault afin de prendre les dossiers les plus sensibles à bras le corps.

De la déroute de PSA Aulnay aux nouveaux ministres, une semaine d'industrie © Amandine Ascensio

Le fait marquant
A l’heure de la publication d’un Livre blanc pour sauver l’automobile par des élus lundi 18 juin,  c’est l’usine PSA d’Aulnay qui fait à nouveau parler d’elle. Lors d’une table ronde entre le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le maire d’Aulnay-sous-Bois, des représentants des 3 600 salariés de l’usine et le directeur industriel du constructeur automobile, on évoque la fermeture du site pour 2014 ou 2015, dès la fin de la production de la C3. La décision pourrait tomber le 25 juillet lors de la présentation des résultats industriels du groupe. Même destin que l’une des dernières usines automobiles fermées en Europe, le site de Renault à Vilvoorde en 1997 ?

Alors que les syndicats du site d'Aulnay appellent à la mobilisation le 28 juin, les rumeurs concernant l’éviction du PDG de PSA, Philippe Varin, vont bon train. Les actionnaires - et notamment la famille Peugeot - n’auraient pas accepté l’alliance du groupe avec General Motors en début d’année et les mauvais résultats du groupe. Le conseil de surveillance, lui, publie rapidement un communiqué en affirmant son soutien au PDG en place depuis trois ans.

Lundi 18 juin
La gauche remporte la majorité lors du deuxième tour des élections législatives. Les ministres en place liés à l'industrie raflent la mise.

Le sommet Rio+20, grande conférence internationale de l'ONU sur le développement durable s'ouvre et suscite des polémiques. L'impuissance des Etats et des organisations à s'accorder autour d'une déclaration commune laisse présager le triomphe de l'immobilisme. Des PME françaises ont pourtant fait le déplacement jusqu'au Brésil pour réclamer une feuille de route mondiale et promouvoir leurs solutions en matière de développement durable.

Mardi 19 juin
Microsoft lance sa tablette tactile, appelée Surface et disponible dès l'automne prochain. Pour les analystes du marché, si l'iPad d'Apple et les tablettes Android dominent actuellement le marché grand public, l'éditeur de Windows pourrait bien tirer son épingle du jeu sur celui des entreprises.

Branle-bas de combat dans le milieu patronal avec ce jour où le Medef a refusé des allègements de charges : la patronne des patrons, Laurence Parisot, réitère son soutien au contrat de génération promis par François Hollande, sans voir la nécessité de l'encourager par une exonération des cotisations.

Mercredi 20 juin
Citroën dévoile la C-Elysée et la C4L, les berlines destinées au marché du bassin méditerranéen, à la Chine et à la Russie. Les deux modèles seront produits sur la base d’une voiture plus petite pour gagner en prix de revient et donc en prix de vente.

Les conclusions du consortium BearingPoint-Erdyn-Technopolis, chargé en novembre dernier par le gouvernement de procéder à un audit, soulignent l'efficacité de l’action des pôles de compétitivité français. Le rapport avance le fait que 66 % des entreprises membres des pôles assurent avoir créé des emplois ou qu’un tiers des entreprises membres ont vu leur chiffre d’affaires progresser.

Jeudi 21 juin
Après un léger remaniement ministériel, deux nouvelles têtes arrivent au gouvernement Ayrault II : Thierry Repentin, nommé ministre délégué chargé de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, et Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l'agroalimentaire. Nicole Bricq, ex-ministre de l'Energie, hérite du portefeuille du Commerce extérieur.

Après les rebondissements chez PSA autour de l'usine d'Aulnay, BMW jette un nouveau pavé dans la mare en annonçant son intention de rompre son alliance avec le groupe français sur l'hybride. Le constructeur allemand serait inquiet de la situation financière du Français, redoutant que PSA ne puisse pas honorer ses engagements en matière d’investissements.

Côté télécommunications, Orange avance à pas de géant dans le déploiement de sa nouvelle 4G LTE, notamment à Lyon et Nantes. Les premières expériences semblent convaincantes à Marseille, ville-test. Le PDG Stéphane Richard émet tout de même des réserves quant à la compatibilité de la 4G avec le nouvel Iphone 5 d'Apple lors de sa sortie à l'automne prochain, doutant que la firme américaine ait pour l'instant adapté son appareil au LTE européen.

Vendredi 22 juin
Le dossier Doux revient sur le devant de la scène avec la décision définitive du tribunal de commerce de Quimper dans la procédure de redressement judiciaire du volailler français. Vendredi après-midi, l'administrateur judiciaire chargé du dossier annonce la mise en vente totale du groupe, précise qu'il cherche "une solution globale et concertée avec l'ensemble des acteurs de la filière" et amorce "officiellement la procédure de recherche d'un repreneur".

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle