De l’utopie à la révolution numérique : créons les villes de demain !

Le rêve d'une ville durable, agile et intelligente n'est pas nouveau, mais les promesses actuelles de la ville numérique ont une différence majeure avec l’histoire de la ville rêvée : elles peuvent et doivent se réaliser. C'est en tout cas le point de vue de Philippe Sajhau, président du comité Ville Numérique de Syntec Numérique. D'après l'expert, les défis de la Smart City ne pourront être relevés que s'ils sont pensés en une chaîne technologique complète. Explications.

Partager
De l’utopie à la révolution numérique : créons les villes de demain !
Encore à l'état de prototype, le projet Smart Favela est une application d’urbanisme participatif qui vise à faciliter le déploiement de dispositifs écologiques en milieu urbain.

Une ville intelligente, agile, durable, connectée voire Smart … Les adjectifs ne manquent pas pour décrire ce que l’on attend de la ville de demain. Ce phénomène n’est pas nouveau : Hérodote raconte déjà la manière dont les Egyptiens pensaient leur urbanisation et les commentaires grecs sur leur retard. César dans la Guerre des Gaules ne fait pas d’autres remarques sur l’urbanisation romaine dans les territoires conquis. On retrouve également ces considérations dans les notes de l’intendant Tourny, le grand urbaniste de Bordeaux. Plus proche de nous, au XIXe siècle, les utopies prolifèrent : la pensée d’une ville renouvelée, modernisée est portée par Charles Fourier et son phalanstère, par Robert Owen ou encore Etienne Cabet et son Voyage en Icarie.

Si elles paraissent relever du même registre, les promesses de la ville numérique aujourd’hui, ont pourtant une différence majeure avec l’histoire de la ville rêvée ou les à-coups d’une organisation antique renouvelant les mêmes recettes : elles peuvent et doivent se réaliser.

Elles le peuvent parce que les circonstances ont changé : les élections locales ont vu la victoire de nouveaux élus, dont les prérogatives seront renforcées par la loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République. Elles le peuvent aussi parce que nous disposons aujourd’hui d’outils qui permettront non pas d’habiller des Services Publics parfois éloignés des réalités de modernité, mais bien au contraire de transformer réellement et effectivement le quotidien des citoyens en développant des services intelligents dans les transports, la gestion de l’énergie, la sécurité. C’est d’ailleurs ce que demandent les administrés d’après le sondage Odoxa/Syntec Numérique sur la ville numérique* : 50 % des répondants pensent que la numérisation apportera de meilleurs services et une meilleure gestion des villes. Et les élus leur donnent raison : 82 % des élus considèrent que le numérique permet d’adapter les Services de la ville aux attentes des usagers, de les rendre plus innovants mais également plus performants, d’après le Baromètre 2015 Ville numérique de Syntec Numérique**.

Les défis doivent être pensés en une chaîne technologique complète

C’est pour cela que les villes et leurs élus doivent débuter, dès à présent, leur numérisation. Les enjeux sont en effet nombreux : les élus ont mis en tête du baromètre cette année le numérique comme facteur d’attractivité des territoires, pour attirer à eux les industries de demain. Les enjeux sont également ceux d’une implication citoyenne. 55 % des communes estiment que le numérique améliore l’atteinte des objectifs des politiques publiques, la transparence des comptes et un meilleur usage des ressources. Elle représente une préoccupation constante chez les élus. Dans une époque de contraintes budgétaires importantes, il en va de la viabilité économique des villes.

Les défis à relever seront multiples et doivent être pensés en une chaîne technologique complète : cela passera par des systèmes de communication, haut ou bas débit, associés à des systèmes de stockage des informations, de préférence éco-conçus. Ils seront la base des capteurs, caméras et autres objets connectés destinés à être intégrés dans les éléments physiques de la Smart City (éclairage, poubelle, place de parking, station de recharge électrique…). Cette base devra alors être enrichie d’applications d'analyse des données et de transformation des informations en services, domaines dans lesquels la France possède une industrie très dynamique et qui saura être présente pour aider les collectivités. Cela demandera, enfin, des centres de supervision et d’applications, qui devront être associés à une gouvernance agile et de systèmes de sécurité en conformité avec l'évolution des processus associés aux usages induits par ces nouvelles informations.

Ces projets vont demander une réelle organisation pour réussir : le Baromètre 2015 Ville numérique met en avant la nécessité d’un financement à hauteur des enjeux, mais aussi un pilotage amélioré, dans lequel les citoyens doivent avoir leurs mots à dire. Les collectivités doivent aussi prendre conscience de la nécessité de se faire accompagner par des équipes transversales, pour transformer leur ville. Nous nous approcherons, ainsi, du rêve antique, médiéval, moderne de la ville idéale.

Philippe Sajhau,
Président du comité Ville Numérique de Syntec Numérique

*Sondage Syntec Numérique/ Odoxa réalisé en juin 2015

** Baromètre Syntec Numérique réalisé en juin 2015

Les résultats du dernier sondage Syntec Numérique / Odoxa

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS