De l'embryon au clonage

Duplicables à l'infini, les cellules souches embryonnaires humaines peuvent donner naissance à tous les types de cellules du corps. Leurs propriétés uniques suscitent beaucoup d'espoir. Celui de les utiliser dans des thérapies cellulaires pour réparer des organes abîmés. Voire les remplacer. Cette promesse de soigner les maladies, comme Parkinson, sclérose en plaques ou diabète n'a pourtant pas suffi à créer le consensus autour de ces recherches. Car l'isolement des cellules souches exige la destruction de l'embryon très tôt après sa conception, entre cinq et six jours.

L'étape suivante est le clonage thérapeutique. Il consiste à créer des embryons pour s'en servir ensuite comme réserve de cellules souches. Le tollé qu'il suscite est plus large encore. Malheureusement confondu avec le clonage reproductif, médiatisé par la brebis Dolly et les Raëliens, ce procédé n'a pas les mêmes finalités. Mais il emploie bien la même technologie : introduire le noyau d'une cellule d'un organisme adulte dans un ovocyte dont on a retiré le noyau.

La fusion des deux entités donne alors naissance à un embryon. Selon Marc Peschanski, directeur de recherche à l'Inserm, qui travaille sur un projet de thérapie de la maladie de Huntington, le clonage thérapeutique permettrait de créer une banque de quelques milliers de lignées dérivées de cellules souches embryonnaires. Pour chaque patient, il serait possible de choisir les lignées de cellules souches les plus compatibles avec le receveur. Mais pour ceux qui assimilent l'embryon à une personne humaine, le clonage est intolérable. D'autant plus, redoutent-ils, qu'une fois le clonage thérapeutique maîtrisé, le clonage reproductif suivra.

Des obstacles restent cependant à surmonter. De tels travaux nécessitent des quantités importantes d'ovocytes, prélevés par une opération chirurgicale. Ils ne sont pas encore disponibles. Or ce besoin fait planer la menace de commercialisation et de trafic d'ovocytes et soulève les mêmes questions éthiques que pour le don d'organes.

Comment être sûr que les donneuses ne subiront pas de pression morale ou financière ? Mais l'argument massue des opposants à l'utilisation des cellules souches embryonnaires, c'est qu'elles sont superflues. « Pourquoi y a-t-il de tels investissements sur les cellules souches embryonnaires humaines alors qu'il existe d'autres méthodes aussi prometteuses ? » interpelle le Père Antoine Hérouard, secrétaire général adjoint de la conférence des évêques de France.

Des cellules souches prélevées dans la moelle osseuse ou le sang de cordon ombilical sont utilisées couramment pour traiter certaines leucémies. Quelques essais cliniques ont été menés dans le monde pour utiliser les cellules souches adultes, provenant de l'adulte, du nouveau-né ou du foetus, afin de soigner des maladies nerveuses, cardiaques et cutanées, sans conduire pour l'heure à de véritables applications thérapeutiques. Mais cette voie reste encourageante.

Camille Chandès

A savoir

  • Les cellules souches embryonnaires humaines sont prélevées sur l'embryon entre le cinquième et le sixième jour après la fécondation. A ce stade, l'embryon, qui ne mesure qu'un sixième de millimètre, est un amas de 128 à 256 cellules dotées de deux caractéristiques uniques. Elles ont la capacité de se reproduire à l'identique afin de maintenir un stock permanent . Et elles peuvent donner naissance à tous les types de cellules du corps. Mais elles ne peuvent pas aboutir seules au développement d'un individu entier
  • Le clonage est un moyen d'obtenir des embryons sans fécondation. Il consiste à introduire dans un ovocyte le noyau d'une cellule prélevée sur un individu adulte (photo). La fusion de ces deux entités donne naissance à un embryon doté du capital génétique du « donneur » du noyau. Le clonage est dit thérapeutique quand l'embryon est utilisé comme source de cellules souches. Et reproductif si l'embryon se développe pour donner un individu viable.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - Orly

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation et le suivi de certains marchés

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS