De l'eau liquide sur Mars, analyse du scandale Volkswagen, les jeunes et la COP21... la revue de presse de l'industrie

Partager

"Water on Mars"

"Ploc, ploc, il y a quelqu'un", demande la goutte d'eau la plus célèbre du monde à la une de Libé ce matin. Le quotidien revient en effet sur l'annonce de la Nasa, qui dévoilé hier que sa sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO avait décelé la présence d'eau liquide à la surface de la planète rouge. "D'accord elle est très froide et très salée, mais de l'eau liquide coule à la surface de la planète rouge, écrit Libé, soulignant que cette découverte relance les spéculations sur une possible vie extraterrestre.

Le reportage vidéo du Monde consacré à cette découverte :

L'affaire Volkswagen décryptée

Les jours passent et l'affaire Volkswagen continue d'être au coeur de l'actualité. Hier on apprenait notamment que 2,1 millions de véhicules Audi et 1,2 millions de Skoda (deux marques du groupe VW) étaient concernés par le scandale. L'ex-patron, Martin Winterkorn, fait également l'objet d'une information judiciaire.

Dans ce contexte houleux pour le numéro un mondial des ventes d'automobiles au premier semestre 2015, Les Echos reviennent sur "les origines d'un désastre". Ce scandale marque en effet un coup d'arrêt dans le rêve américain de l'allemand. Volkswagen envisageait notamment de dépasser le million d'unités vendues outre-Atlantique à l'horizon 2018, contre 600 000 actuellement. Le père de la Golf avait été le premier constructeur étranger à bâtir une usine aux Etats-Unis avant Toyota ou Honda, rappelle le journal économique. Mais, "le mensonge, huit ans durant, sur les émissions polluantes de ses modèles" va désormais représenter "un handicap considérable".

COP21 : les jeunes n'y croient pas

Le Point revient ce matin sur un sondage d'Odoxa pour les Presses universitaires de France (PUF) rendu public ce mardi. "La COP21 sera-t-elle un succès ? La réponse est non pour près de trois jeunes sur quatre. Soixante et onze pour cent des personnes âgées de 15 à 30 ans sont convaincues que la conférence mondiale sur le climat à Paris, qui tentera de sceller un accord pour limiter le réchauffement planétaire, ne parviendra pas à atteindre ses objectifs".

Concernant les solutions jugées les plus efficaces "39 % des jeunes estiment qu'il faut forcer les entreprises à diminuer leurs émissions de CO2 sous peine de sanctions, 34 % qu'il faut changer totalement notre mode de vie et prôner la décroissance", note Le Point, alors que 32%, enfin, préconisent d'encourager le développement rapide des nouvelles technologies liées à l'environnement.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS