Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

De l’arsenal au champion international

Publié le

La victoire remportée auprès de la marine australienne marque une étape majeure dans la transformation de DCNS. Sans remonter aux origines les plus lointaines du groupe – né en 1631 de la volonté du cardinal de Richelieu de doter le pays d’une activité de construction de navires pour contrer la flotte britannique –, force est de reconnaître que le chemin parcouru est remarquable. Encore récemment, l’arsenal était un service de l’État et ne répondait qu’aux besoins de la Marine nationale. Cette exclusivité avait du bon et… du moins bon. DCNS a toujours fait preuve d’une excellence technologique, avec des réalisations comme le « Redoutable » en 1967, premier sous-marin vecteur de la dissuasion nucléaire tricolore, et le porte-avions « Charles de Gaulle » en 2000. Le Premier ministre australien l’a affirmé, c’est la technicité de DCNS qui lui a permis de faire la différence avec les offres japonaise et allemande. Mais pas seulement. Pour séduire les marines étrangères, DCNS a su intégrer la « culture du client » et tout ce que cela comporte en termes de compétitivité, d’efficacité commerciale, de tenue des délais… Pour cela, il s’est transformé en 2003 en entreprise de droit privé (contrôlée à 65 % par l’État), avec Thales comme actionnaire industriel. S’ensuivra une internationalisation galopante avec l’ouverture de filiales en Inde, au Brésil, en Arabie saoudite… Mais l’échec cuisant de 2013 dans la vente de sous-marins aux Singapouriens au profit du rival TKMS a montré que l’objectif n’était pas totalement atteint. Légitimement, DCNS se rêve en champion international de l’industrie navale de défense. L’exécution du contrat australien, avec une marine qui en voudra pour son argent et le défi d’intégrer un système de combat américain, fera figure de test. 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus