Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

De l'argent pour les pôles, les nanotechnologies et les PME

,

Publié le

Ce n'est pas une, ni deux, mais bien trois annonces que le premier Ministre François Fillon a enchainé mercredi 24 septembre à l'occasion d'un déplacement à Grenoble et d'une visite au centre Minatech dédié aux nanotechnologies.

Il a tout d'abord confirme l'enveloppe de 1,5 milliard d'euros pour le fonds unique interministériel dédié aux pôles de compétitivité pour la période 2009-2011. « Si on les ajoute aux trois milliards annuels de crédit impôt recherche, cela transforme la France en un des pays les plus attractifs pour les entreprises qui souhaitent investir en R&D », commente Eric Pilaud, directeur général en charge du déploiement stratégique de Schneider Electric et président du pôle de compétitivité grenoblois Minalogic.

Il a aussi annoncé que l'Etat investirait 656 millions d'euros sur cinq ans dans la filière nanoélectronique française. La région grenobloise devrait hériter des deux tiers, notamment pour participer au financement du programme industriel et de R&D Crolles 3, de plus de trois milliards d'euros, porté notamment par STmicroelectronics et IBM. Mais aucun détail sur la répartition des investissements, ni sur les autres régions concernées n'ont été donnés.

« La troisième annonce, la plus importance, est presque passée inaperçue, s'étonne Eric Pilaud. François Fillon a pourtant déclaré avoir demandé à la Caisse des dépôts de consignations d'augmenter ses investissements dans les fonds de capital risques pour que ces derniers puissent investir des sommes plus importantes dans certaines PME très prometteuses pour éviter qu'elles soit adossées à des groupes industriels étranger lorsque les premiers investisseurs veulent récupérer leur mises, leur permettant ainsi de se développer  en France. » Ce serait une bonne chose.

Aurélie Barbaux

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle