Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

"De l’amphore au conteneur", un voyage pour tous les âges au musée de la Marine

,

Publié le

Le musée national de la Marine invite ses visiteurs à un voyage à travers 2000 ans d’histoire de commerce maritime. Une sortie familiale où chacun peut entrer par l’un des multiples dispositifs : documents écrits, maquette en volume, audiovisuel, manipulation... Une réussite à une omission près.

De l’amphore au conteneur, un voyage pour tous les âges au musée de la Marine

Les entreprises citées

Le musée de la Marine, place du Trocadéro, est un océan de tranquillité comparée à la frénésie et à la surpopulation qui touchent la plupart des musées parisiens. C’est déjà une bonne raison mais ce n’est pas la seule pour visiter l’exposition qui s’y tient en ce moment : "De l’amphore au conteneur". Sur 1000 mètres carrés, le musée fait revivre 2000 ans d’histoire de commerce maritime. A chaque grande époque, ses navires, ses contenants, ses routes et ses marchandises privilégiées. Le voyage commence avec les Romains en Méditerranée qui font transiter d’un bout à l’autre de l’empire, vin, huile, blé puis s’aventurent sur les routes lointaines de l’Asie. Il passe par la ligue hanséatique du Moyen-Age, ce vaste réseau d’échanges qui va de Gênes ou Venise jusqu’aux ports de la Baltique.

L’exposition est familiale et son principal mérite, au-delà de la qualité des documents et des objets présentés, est le soin particulier apporté pour que chacun y trouve matière à découvertes. Pour les enfants, six petits films d’animations et autant d’activités de manipulation de chargement de navires rythment l’exposition. Les maquettes de voiliers, clippers, gaziers et les tableaux de scènes de la vie des grands ports retiendront l’attention des plus grands. Ceux qui sont foncièrement rétifs à l’histoire maritime pourront tout de même se délecter, par exemple, de la délicatesse de la porcelaine de bord des bateaux de la Compagnie des Indes. Les prémisses de la navigation moderne ne sont pas oubliées. On apprend ainsi comment l’américain Malcom Mclean inventa en 1956 une boîte aux dimensions standardisées, le conteneur, qui allait révolutionner le transport sur mer faisant passer de plusieurs jours à quelques heures les opérations de transbordements.

Un fait interpelle tout de même dans cette exposition très complète : Elle est étonnement silencieuse sur le commerce triangulaire, qui a pourtant développé bien des ports français comme Nantes, la Rochelle ou Bordeaux. La traite négrière est un sujet, volontairement ou pas, oublié d’une exposition qui n’est pas avare de détails sur le sucre, le thé ou le chocolat... Il est vrai que certains souvenirs sont moins glorieux que d’autres en matière de commerce maritime. Est-ce une raison pour les passer sous silence ?

Anne-Sophie Bellaiche

"De l’amphore au container", jusqu’au 28 juin 2015
Musée national de la Marine – 17 place du Trocadéro 75016 Paris

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle