De grands espoirs mais sécurité de la technologie blockchain en question

PARIS (Reuters) - La "blockchain", technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle, pourrait révolutionner le paiement dans les années à venir mais n'est pas encore tout à fait sûre, s'accordent à dire des experts et acteurs du secteur.
Partager

Tout l'attrait de la "blockchain" ("chaîne de blocs") fait aussi son risque : rapide et économique, elle constitue une base de données comportant l'historique de tous les échanges effectués par ses utilisateurs depuis sa création, mais sans organe de régulation comme une banque centrale.

Une blockchain peut être privée, mais quand elle est publique, elle s'apparente à un grand livre de comptes où chaque transaction est cryptée et associée à un jeton (token) ou à une monnaie programmable (comme le bitcoin).

La blockchain, qui pourrait aussi servir à transférer d'autres actifs (titres, votes, actions, obligations...), manque cependant encore de maturité pour soutenir un nouveau système, soulignent les acteurs du secteur.

"C'est comme Elon Musk et les voyages sur Mars : on ne va pas y habiter demain, mais il faut tester dès maintenant", dit Julien Maldonato, de Deloitte, faisant référence aux ambitions du milliardaire américain, propriétaire de la fusée SpaceX.

Les géants financiers étudient la technologie blockchain qui permet d'établir de façon aussi irréfutable que transparente qu'une transaction s'est réalisée entre deux parties.

Mais son manque de maturité technologique et son organisation iconoclaste incitent les acteurs du paiement à la prudence.

Après le succès mitigé du bitcoin, ceux qui sont passés à côté du début de la transformation digitale redoutent peut-être de passer à côté de la blockchain, gonflant les attentes de cette technologies, estime Didier Brouat, responsable de Payline, filiale de Monext (groupe Crédit mutuel Arkea).

Le principe de blockchain en lui-même ne me semble pas particulièrement exposé à l'insécurité, estime de son côté Martina Weimert, du cabinet Oliver Wyman.

"C'est plutôt ce que les utilisateurs en font : y a-t-il suffisamment de participants ? Est-ce possible de dominer la chaîne, d'en prendre la majorité et d'en changer le code ?"

Les blockchains privées, réservées à un cercle restreint autorisé sont plus faciles à sécuriser, précise-t-elle.

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité Développement Système F/H

Safran - 10/11/2022 - CDI - Éragny

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS