Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

De grâce, mes chers salariés, ne votez pas FN !, implore le PDG de Paprec dans une lettre

Aurélie M'Bida , , ,

Publié le

Vu sur le web "Le programme du FN constituerait la plus grave menace que puisse connaître notre groupe", a expliqué Jean-Luc Petithuguenin dans un courrier adressé à ses salariés moins d'un mois avant l'élection présidentielle française. Une démarche peu commune qu'il explique dans une interview au Monde.

De grâce, mes chers salariés, ne votez pas FN !, implore le PDG de Paprec dans une lettre © Myrtille Delamarche

C'est un courrier pour le moins étonnant qu'ont reçu les 4 500 salariés du groupe Paprec en cette fin du mois de mars. A quelques jours de l'élection présidentielle, Jean-Luc Petithuguenin, le PDG de cette entreprise de recyclage de déchets industriels leur a adressé un courrier dans lequel il les alerte contre les dangers du vote Front national. "Ce scrutin a une importance considérable pour moi, à partir du moment où certains sondages placent Mme Le Pen en position de diriger le pays, alors que son programme aberrant a de quoi ruiner la France", a expliqué le patron breton dans un entretien au journal Le Monde mardi 4 avril.

En tant que chef d'entreprise, M. Petithuguenin a mesuré l'impact d'une arrivée frontiste au gouvernement.  Entre sortie de l'euro préjudiciable et repli nationaliste, il illustre comment le programme de Marine Le Pen appliqué, peut torpiller un groupe comme Paprec : "Notre dette nette, cotée sur les marchés, est aujourd’hui un peu supérieure à 500 millions d’euros. Si, demain, la France abandonne l’euro, je doute que nos créanciers comme Allianz ou BlackRock acceptent d’être remboursés en francs. Et si le nouveau franc se dévalue de 15 % ou 25 % par rapport à l’euro, comme l’envisage Mme Le Pen, soi-disant pour redonner de la compétitivité à l’économie française, cela alourdira mécaniquement notre dette d’autant". Il précise que ce "programme désastreux" est à même de détruire des entreprises et obliger à licencier.

Bon père de famille

L'initiative peu commune, notamment pour un groupe de cette taille, peut paraître paternaliste. Mais le PDG s'en défend au cours de l'entretien, arguant : "dans mes entreprises, je vois trop de personnes tentées par le Front national en pensant que, de toute façon, son programme ne sera pas appliqué, donc que ce n’est pas grave. Si, c’est grave !"  Le chef d'entreprise se défend toutefois d'imposer une consigne de vote à ses employés. "Mais il me semblait important d’informer le personnel et de prendre position publiquement, avec le soutien de mon comité exécutif".

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

12/04/2017 - 17h44 -

évidemment les patrons ont peur de marine le Pen car Ils ont peur pour leur gros porte monnaie
Répondre au commentaire
Nom profil

12/04/2017 - 09h16 -

Merci monsieur, nous allions faire une erreur. Un vote massif pour Mélenchon est réellement notre salut
Répondre au commentaire
Nom profil

06/04/2017 - 09h37 -

Merci Mr Petithuguenin pour votre message, votre courage et votre sincérité : c'est une initiative forte présentée avec conviction et étayée des données très pertinentes. Je ne peux que soutenir votre démarche!
Répondre au commentaire
Nom profil

05/04/2017 - 17h42 -

Article 50: hasta la vista Europe!
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle