Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

De 6% à 30% de gaz renouvelable en 2035 en France, selon les scénarios

Aurélie Barbaux ,

Publié le

Il serait possible de porter la part du gaz renouvelable dans la consommation finale à 30% en 2030, selon un des trois scénarios du bilan les acteurs français du transport et de la distribution du gaz.

De 6% à 30% de gaz renouvelable en 2035 en France, selon les scénarios
Methavos, centre de méthanisation pour déchets verts implanté sur le Pôle Déchets de Sarreguemines en Moselle,injecte du biogaz dans le réseau
© Idex

C’est la saison des scénarios prospectifs dans le domaine l’énergie. Après celui de RTE pour l’électricité, la filière gaz dégaine son bilan prévisionnel pluriannuel gaz 2017-2035. Publié tous les ans, celui-ci est une actualisation de l’édition de 2016. Il est établi en commun par les deux transporteurs nationaux GRTgaz et TIGF, le distributeur GRDF et le SPEGNN qui regroupe 29 entreprises locales de distribution (ELD) gaz. Selon leur scénario B "volontariste", il serait possible de porter à 30% la part du gaz renouvelable dans la consommation finale de gaz en France en 2030, avec une production de biogaz pouvant atteindre 90TWh.

30% de biogaz dès 2030 avec des mesures ciblées

Mais pour réaliser ce scénario, il faudra des mesures d’accompagnement ciblées, prévient le rapport. Et il va en falloir beaucoup et de très incitatives de ces mesures. Car si le code de l’énergie fixe un objectif de 10 % de gaz renouvelable dans la consommation totale de gaz en France en 2030, avec un objectif inscrit dans la PPE de 8 TWh en 2023, on n’en est aujourd’hui qu’à  0,5 TWh ! Seuls 40 sites en France injectent aujourd’hui du biométhane dans le réseau de gaz, dont 36 sur le réseau exploité par GRDF, 1 sur celui de GRTgaz, 1 sur celui de TIGF et 2 sur celui de Réseau GDS.

6% de gaz renouvelables en 2035 si rien n'est fait

"Mais on est confiant dans nos projections, les volumes déclarés d’injection de biométhane dans le réseau seront supérieurs à 1,5 % pour 2018", explique-t-on chez GRDF. Et en 2035, le scénario B envisage même plus de 130 TWh de biométhane dans la consommation de gaz, ce qui ne correspondrait à 31% de la consommation totale, que le scénario fixe à 417TWh contre 487 TWh aujourd’hui. Dans ce scénario volontariste, la production de biogaz couvrirait tous les besoins résidentiels, même si tous les particuliers optaient pour les offres d’énergie verte.

Un scénario 100% de gaz renouvelable en préparation

Et même sans les mesures ciblées, le scénario "pessimiste" C du bilan prévisionnel 2017-2035, qui table lui sur une forte baisse de la consommation de gaz en 2035 à 316 TWh, le biogaz atteindrait 10 TWh en 2030 et près de 20 TWh en 2035, soit un peu plus de 6% de la consommation. Cela permettrait presque de couvrir tous les besoins en mobilité gaz prévu à 7% d’ici là dans ce scénario. Quant au scénario A de référence, il table sur une part du biogaz de près de 20%, mais pas avant 2035. Cela couvrirait la consommation du tertiaire. Au-delà, peut-être vers 2050, un scénario 100% gaz vert en France est même envisagé par l’Ademe. Les détails du scénario sont attendus pour début 2018.

Un recul du gaz malgré les nouveaux usages

Pour le reste, le bilan 2017-2035 anticipe dans son scénario de référence une baisse de la consommation d’environ 1,2% par an. Il prévoit la percée de nouveaux usages du gaz, dont la mobilité avec l’adoption du GNV (gaz naturel véhicule), moins émetteur de particules fines que le gasoil, dans le transport routier et pour la logistique et les transports en commun dans la ville. En 2035, la consommation d’un parc compris entre 300 000 et 1 million de véhicules pourrait représenter environ 10% de la demande de gaz. Mais sous réserve, là encore,  de mesures incitatives. Enfin, le bilan mise aussi sur la conversion fioul-gaz de sites industriels comme autres relais de croissance de la demande de gaz. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle