L'Usine Aéro

DCNS - STX : quatre BPC Mistral en négociations exclusives avec les Russes

, , ,

Publié le

DCNS - STX : quatre BPC Mistral en négociations exclusives avec les Russes © DCNS

Mistral gagnant force 4. La Russie négocie bien l’achat de quatre (et non plus un) Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) de type Mistral à la France. En compagnie du président russe Dmitri Medvedev, Nicolas Sarkozy a précisé hier que les deux pays avaient débuté lundi 1er mars des négociations exclusives, alors que les chantiers espagnols et néerlandais étaient sur les rangs. Ajoutant que le premier exemplaire serait construit chez STX France, aux ex-Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire (qui en ont bien besoin), et qu’un second pourrait suivre. « Deux (fabriqués en France) et deux (en Russie) seraient un accord raisonnable », a déclaré le président français. Autre précision : le gros navire serait livré sans équipement militaire.

« Comment dire aux dirigeants russes "on a besoin de vous pour faire la paix, on a besoin de vous pour résoudre un certain nombre de crises dans le monde", notamment la crise iranienne qui est très importante, mais "on ne vous fait pas confiance, on ne travaille pas avec vous sur le Mistral BPC"? », a demandé le chef de l’Etat, appelant à la cohérence et à « tourner la page de la Guerre Froide ». Il répondait implicitement aux réserves des Etats-Unis, des pays baltes et de la Géorgie, quant à cette première vente de matériel militaire d’envergure à la Russie par un pays de l’Otan depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

De son côté, Dmitri Medvedev a salué « un symbole de confiance » entre Paris et Moscou. « Cela permet à mon pays de disposer de matériel qui nous manque et que nous allons acquérir grâce à la coopération avec d'autres pays », a-t-il expliqué, en espérant que les négociations aboutissent.

Plus gros navire de la Marine française après le porte-avions Charles de Gaulle, le BPC a été conçu par DCNS. La construction de ses deux premiers exemplaires a été réalisée par le groupe public (détenu à 25 % par Thales) et STX France. Le Dixmude, troisième BPC français, est actuellement dans les cales de Saint-Nazaire. Avec près de 200 mètres de long et un poids de 21 300 tonnes, ce navire de guerre polyvalent peut notamment embarquer des hélicoptères et des chars d’assaut.
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

02/03/2010 - 19h02 -

Bonne nouvelle !
Il est préférable que ce contrat tombe dans notre poche plutôt que dans celle de nos concurrents (et néanmoins alliés) espagnols, hollandais ou américains.
Ceux-là même qui nous reprochent cette vente...
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte