DCNS signe un premier contrat de sous-marins avec l'Australie

SYDNEY/PARIS (Reuters) - L'Australie a annoncé vendredi avoir signé un premier contrat de conception de sous-marins avec le groupe français DCNS, entré en avril dernier en négociations exclusives pour une vente s'élevant au total à 34 milliards d'euros. Le montant du contrat n'a pas été précisé.

Partager

L'Australie a annoncé vendredi avoir signé un premier contrat de conception de sous-marins avec le groupe français DCNS. Les deux parties étaient entré en négociations exclusives en avril dernier pour une vente s'élevant au totale à 34 milliards d'euros.

Le ministre australien de l'Industrie, Christopher Pyne, précise dans le même communiqué que l'américain Lockheed Martin a été préféré à Raytheon pour équiper cette future flotte de 12 sous-marins en systèmes de combat.

Christopher Pyne ne donne en revanche aucune précision sur le montant de ce contrat.

Canberra a choisi en avril DCNS pour entamer des négociations en vue de l'achat de sous-marins au détriment de l'allemand Thyssenkrupp et du tandem japonais formé par Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Heavy Industries.

La signature annoncée vendredi "constitue une première étape clé dans la mise en oeuvre du choix par l'Australie d'un partenariat de long terme avec la France dans le domaine stratégique des sous-marins", a réagi le ministère français de la Défense dans un communiqué.

En août, la défense australienne avait fait part à DCNS de sa grande préoccupation au sujet des conséquences possibles d'une affaire de fuite massive de données concernant des sous-marins de fabrication française.

Pour Reuters, Colin Packham, avec Simon Carraud à Paris, édité par Véronique Tison

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS