Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

"DCNS recrutera 700 personnes en 2012"

Christophe Bys , , ,

Publié le

Entretien L'Apec vient de publier ses prévisions trimestrielles. A cette occasion, Alain Guillou, le DRH de DCNS, reste optimiste et annonce des recrutements d'ingénieurs et de cadres notamment. Le groupe affiche une volonté de construire des carrières, avec des possibilités d’expatriation. Avis aux amateurs.

DCNS recrutera 700 personnes en 2012 © D.R - DCNS

L'Usine Nouvelle - L’Apec publie des chiffres plutôt pessimistes sur l’emploi des cadres. Combien de recrutements prévoyez-vous chez DCNS ?
Alain Guillou - Pour 2012, nous maintenons notre plan de 700 recrutements, dont la moitié concerne les cadres et les ingénieurs. Pour ces derniers, nous recherchons notamment des experts des systèmes d’information en temps réel, des spécialistes en ingénierie des systèmes.  Si nous apprécions les candidats qui ont une première expérience dans ces domaines, nous sommes aussi ouverts aux jeunes diplômés. Notre groupe ayant amorcé un développement international, nous sommes attentifs à accueillir des profils susceptibles de partir dans une de nos implantations. La maîtrise des langues étrangères comme l’anglais est un plus.

Le pessimisme exprimé par l’enquête de l’Apec ne vous touche pas ? Vous ne ressentez pas un certain attentisme ?
Dans notre métier, nous avons une visibilité à cinq ans de notre carnet de commandes. Cela a une conséquence, nous sommes beaucoup moins sensibles aux variations conjoncturelles à court terme. En outre, notre groupe se diversifie : à côté des métiers traditionnels de la construction navale et de la défense, nous nous déployons vers les énergies renouvelables, où nous recherchons des profils en ingénierie. Toutefois, nous sommes un groupe, nous offrons des carrières au sein du groupe, en facilitant la mobilité d’un métier à l’autre.

Vous nous avez parlé de la moitié des recrutements cadres et ingénieurs. Quels sont les autres postes recherchés ?
L’autre moitié de nos recrutements se divise à peu près équitablement entre des métiers d’ouvriers et de techniciens et d’agents de maîtrise. Comme d’autres industriels, nous devons faire face à des métiers en tension, pour les postes de soudeurs ou d’usineurs. Nous avons développé des filières de formation, notamment pour ces métiers. Pour les attirer, les équipes RH travaillent pour leur construire une vraie carrière au sein de notre groupe.

Quelle place accordez-vous à la formation par alternance ?
Nous comptons 500 alternants. Pour les métiers en développement, c’est quasiment du pré recrutement, puisque 3 alternants sur 4 sont embauchés. Tous les métiers sont concernés, de l’ouvrier soudeur au cadre.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle