DCNS et Fincantieri amorceraient leur rapprochement

Le groupe français, détenu à près de 63 % par l’Etat et à 35 % par Thales, négocierait avec son partenaire italien une alliance dans le domaine des bâtiments de surface.

Partager

Mise à l'eau d'une frégate Fremm - crédit : DCNS

Selon nos confrères de la Tribune, DCNS (3,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014) et Fincantieri (4,399 milliards d'euros), déjà partenaires sur les frégates multi-missions (Fremm) ont signé un Head of Agreement (HoA) pour un rapprochement à parts égales dans le domaine des bâtiments de surface.

Fincantieri, en partie détenu par l’État itialien, ne réalise qu’un quart de son chiffre d’affaires dans le militaire, rappelle La Tribune, contre près de 90 % pour son confrère français. L’Italien a souvent été cité comme partenaire possible pour DCNS pour amorcer une concentration européenne de l’industrie navale militaire, vieux serpent de mer.

« Airbus de la mer »

"J’ai la foi du charbonnier concernant l’Europe et la consolidation du secteur rappelait Hervé Guillou, le PDG de DCNS dans une interview à l’Usine nouvelle cet été. Toutefois, à quelle vitesse peut-on consolider la construction navale ? Nul ne le sait. Qui aurait prédit EADS ? Seulement, à un moment, les étoiles s’alignent et une courte fenêtre d’opportunité s’ouvre. Concernant Fincantieri, ce sont des rumeurs. Le constructeur italien a des visées sur STX. Or DCNS et STX sont partenaires pour les grosses coques. De plus, Fincantieri est un partenaire avec lequel nous travaillons quotidiennement pour la réalisation du programme FREMM. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous nous tenons prêts pour le jour où un éventuel "Airbus de la mer" verrait le jour". Le mouvement initié entre l’Italien et le Français pourrait faire boule de neige. L’Allemand TKMS est également souvent cité comme partenaire naturel.

P.D


Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS