DCNS et Airbus Helicopters préparent un drone naval ultra-digital

Le constructeur naval de défense et l’hélicoptériste se sont alliés pour développer un drone à voilure tournante adapté aux futures frégates de la Marine nationale. Plusieurs briques technologiques seront présentes, notamment l’intégration du drone avec le système de combat du navire en temps réel.

Partager
DCNS et Airbus Helicopters préparent un drone naval ultra-digital

On savait que les algorithmes envahissent tout. C’est aussi le cas des drones navals. DCNS et Airbus Helicopters viennent de lancer un programme pour développer un drone hélicoptère d’environ 700 kilos de masse au décollage, avec 150 à 200 kilos de charge utile, une altitude de croisière de 4000 mètres et une autonomie de 8 heures. L’enjeu : être capable de projeter à 150 ou 200 km le système de combat d’une frégate avec les mêmes capacités de détection et de surveillance. « Cela fonctionne avec des algorithmes que nous développons permettant la fusion des données recueillies par le drone, qui sont intégrées dans le système de combat du navire en temps réel. De sorte que le commandant dispose d’un état de la situation tactique en permanence », détaille Cyril Lévy, patron du programme chez DCNS. Cela fait une dizaine d’années que DCNS et la DGA (Délégation générale à l'armement) travaillent sur ces sujets au travers de plusieurs programmes de R&D. La France sera ainsi l’un des rares pays dans le monde à posséder cette technologie.

Voilure tournante et vol autonome

La plate-forme choisie – baptisée VSR 700 – est un dérivé du petit hélicoptère Gimbal, le Cabri 2, qui sera « dronisé » par Airbus Helicopters et équipé du moteur Diesel HCE (haute compression) pour augmenter son endurance sur zone. Airbus Helicopters va s’appuyer sur ses compétences dans les commandes de vol, les autopilots et le vol autonome issues d’expérimentations qu’il a menées en 2013. Des premiers vols pourraient avoir lieu dès la fin de l’année. Il faudra, par ailleurs, adapter la machine au monde marin et notamment à l’univers mouvant d’un pont d’envol (roulis, tangage…).

Rotor repliable et prédiction statistique de houle

De même, il faut intégrer le drone dans un navire qui fait moins de 150 mètres de long et disposant d'un pont d'envol de 15 mètres, et le doter d’un rotor repliable. « On a développé des algorithmes de prédiction statistiques sur les mouvements de houle et leur amplitude, ainsi que des capteurs pour mesurer en réel ces mouvements », précise Cyril Lévy. En superposant les deux couches de données, DCNS a pu mener en 2012 des tests avec un drone à voilure tournante fourni par Boeing. Autant d’atouts précieux qui serviront pour le VSR 700.

En opération en 2023 pour la Marine ?

Pour le vol, le drone utilisera deux canaux séparés de fréquences, la bande C et la bande KU, le drone étant guidé par des points de navigation préalablement injectés dans l’ordinateur de bord. Mais l’opérateur peut à tout moment modifier la trajectoire. Il sera doté de nombreux capteurs, dont un radar de surveillance maritime à impulsion électromagnétique (pour mieux tenir compte des mouvements de la mer), d’une boule optronique, d’un système de guerre électronique (écoute, détection et brouillage), et certainement d’un Lidar. Destiné aux futures frégates de taille intermédiaire, des bateaux très numérisés, le VSR 700, s’il est choisi par la Marine, pourrait entrer en service vers 2023.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

74 - Annecy

Services d'assurances

DATE DE REPONSE 16/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS