L'Usine Santé

DBV Technologies: des patchs contre les allergies

Publié le


DBV Technologies a réalisé un tour de force

Sa nouvelle technologie E-patch permet d'administrer un médicament sans douleur, rapidement, par simple contact avec la peau. Ce patch qui est formé d'un polymère électriquement chargé, lié aux protéines lyophilisées par des forces électrostatiques, utilise la sudation pour transmettre les principes actifs. Transparent, il s'applique sans colle, par le patient lui-même. Première application : le diagnostic de l'allergie. Le premier patch développé, Diallertest, permet de tester l'allergie retardée aux protéines du lait de vache. Il concerne en général les très jeunes enfants, pour lesquels le patch est une technologie bien adaptée. DBV a d'ailleurs été créée en 2002 par deux pédiatres gastro-entérologues et allergologues, confrontés régulièrement à cette allergie. Depuis février 2006, le groupe néerlandais Numico, spécialisé dans la nutrition infantile et médicale, commercialise ce patch en France. Dans les prochains mois, DBV Technologies le lancera aux Etats-Unis, après l'avoir introduit en 2005 au Mexique, et au Moyen Orient, en passant à chaque fois par un distributeur local. La PME travaille aussi à l'élargissement de sa gamme avec un patch diagnostic de l'allergie au blé pour juin 2006, et un patch concernant les acariens pour septembre 2006. Le chiffre d'affaires attendu pour 2006 est de 1million d'euros. Le marché est colossal, pas moins de 152 millions de personnes en Europe et aux Etats-Unis souffrent d'allergies.

Une seconde machine de production

Cette technologie va bien au-delà du seul diagnostic. Testée sur deux enfants allergiques au lait de vache pendant trois mois, ces patchs ont permis de progresser dans la compréhension des mécanismes de désensibilisation épicutanée. «C'est une vraie avancée médicale avec un mode d'administration non invasif et à dose constante», souligne Jean-François Biry, P-DG de l'entreprise. DBV pense même pouvoir l'appliquer dans le cadre d'une vaccination de masse, avec un avantage certain : les patchs se stockent à température ambiante et peuvent être utilisés sans l'intervention de personnel médical. Plusieurs protocoles de vaccination sont testés actuellement sur des modèles animaux. Dernière carte dans son jeu DBV est en discussion avec des laboratoires pharmaceutiques pour débuter des essais cliniques pour l'administration de petites molécules thérapeutiques fragiles, telles que les peptides. «Le patch apporte dans ce cas une meilleure biodisponibilité du médicament », explique Jean-François Biry.
Afin de développer ces applications, DBV a réuni 12,3 millions d'euros lors d'un premier tour de table auprès du capital risque en janvier dernier. Ces fonds serviront aussi au financement d'une seconde machine de production de patch (près de 800 000 euros). Celle-ci, conçue par DBV, a été réalisée avec l'aide de sociétés d'ingénierie. Une augmentation de capacités nécessaire pour faire face à la demande.

Anne Pezet


L'innovation

DBV développe des patchs pour tester et vacciner contre les allergies. La technologie permet de fixer des molécules lyophilisées sur un support plastique grâce à un champ électrique très puissant. Après un simple contact sur la peau, la poudre se désolidarise du support en raison de la sudation qui réhydrate les protéines.
Un premier patch pour tester l'allergie retardée au lait est commercialisé depuis quelques mois. D'autres devraient être lancés dans l'année pour dépister les allergies au blé et aux acariens.

L'entreprise

Siège : Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Création : Novembre 2002
Dirigeant : Jean-François Biry
Statut : SA
Capital : 128 555 euros
Actionnaires : Sofinnova Partners, Apax Partners, Cap Décisif, Créagro, les fondateurs et les dirigeants
Effectif : 10 personnes

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte