Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

David S Smith avale Linpac Containers

Publié le

Le groupe anglais de carton ondulé devient leader sur son marché. Il lui reste à se renforcer en Europe.

Linpac Containers, la division carton ondulé de Linpac, va changer de main, mais pas de nationalité. Le britannique DS Smith est sur le point de boucler l'acquisition de son compatriote pour 170 millions de livres (254 millions d'euros). L'opération affiche clairement les ambitions du groupe quant à sa division emballage. Elle représente désormais 68 % du chiffre d'affaires total, soit 1,65 milliard d'euros. Un bond de 17 % qui fait de l'anglais le nouveau leader sur ses terres d'origine avec 24 % du marché, contre 13 % auparavant. En Europe, il dépasse même Mondi Packaging et International Paper, raflant à ce dernier la cinquième place.

Les concentrations s'accélèrent

Cet achat est loin de faire figure d'exception dans l'univers du carton ondulé. La concentration, en ordre de marche depuis plusieurs années, s'accélère. Sur le Vieux Continent, c'est en Angleterre qu'elle est la plus visible. « Avec cette fusion, les quatre premiers acteurs détiennent maintenant près de 80 % du marché britannique », souligne un concurrent qui souhaite garder l'anonymat. En France, cette part tombe à 52 %, répartie entre Smurfit, Otor, Saica et International Paper. De quoi laisser présager d'autres mouvements : la concentration des clients se répercute sur les acteurs du carton ondulé. La proximité devient alors plus que jamais une condition sine qua non pour décrocher les appels d'offre européens. Et c'est bien là que le bât blesse.

« Cette opération est en ligne avec notre stratégie pour renforcer nos positions en Europe sur le papier et le carton ondulé », déclare Tony Thorne, patron de DS Smith. Voir ! Le groupe détient seulement douze usines de carton ondulé en Europe, contre 25 en Angleterre. Alors que le spécialiste du « bag in box » aurait besoin de conforter sa présence en Europe du Sud et de l'Est, il rajoute huit nouveaux sites à son outil industriel... au Royaume-Uni. Il complète donc son portefeuille clients, mais pas son maillage géographique sur le Vieux Continent, dont il devra rapidement combler les lacunes. Or, en levant une ligne de crédit de 209 millions d'euros pour avaler Linpac Containers, le groupe aura du mal à réitérer une telle opération, même si les synergies attendues portent sur 21,6 millions par an dès la deuxième année.

Ce n'est donc pas tant le façonnage de son échiquier industriel européen qui a guidé DS Smith dans cette acquisition que la volonté d'écouler ses stocks de papier. Contrairement aux principaux acteurs, Linpac ne fabrique pas de papier, mais en transforme 250 000 tonnes par an. Son acquéreur pourra lui fournir la matière première. Il produit 1,2 million de tonnes de papier, pour une consommation en propre d'environ 530 000 tonnes, selon nos estimations.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle