Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Daumet réinvente l'or blanc

Publié le

Daumet réinvente l'or blanc © université de stuttgart ; D.R.

Les entreprises citées

De la spintronique à la joaillerie, Cyrille Deranlot a fait le grand saut. Ce chercheur issu de l’Unité mixte de physique CNRS-Thales a fondé, en avril, la start-up Daumet, afin de commercialiser les procédés de fabrication de nouveaux alliages. Des alliages d’or et de tungstène développés à partir d’une idée d’Albert Fert, prix Nobel de Physique. Il s’agissait au départ de travailler sur la "spintronique", l’exploitation des propriétés magnétiques de l’électron dans le but de créer une nouvelle électronique.

Si le laboratoire poursuit ses recherches dans ce sens, d’autres propriétés des alliages or-tungstène – leur brillance et leur densité – se sont révélées intéressantes. Daumet a fait le pari que les procédés innovants mis en œuvre pour leur fabrication pouvaient trouver d’autres débouchés. "Pour identifier les besoins, j’ai passé beaucoup de temps sur le terrain, en poussant les portes des bijoutiers et joailliers, des fondeurs d’alliages, des affineurs et même des vendeurs de  montres d’occasion…", raconte le chercheur.

Conclusion : ces nouveaux alliages intéressent la filière pour obtenir de l’or blanc – de l’or habituellement allié à du cuivre, du zinc ou du palladium – plus brillant et à moindre coût. Plus que le revêtement en couche mince, c’est la forme massive de l’alliage qui séduit les horlogers. La start-up développe les deux solutions. Un procédé de dépôt sous vide a été breveté pour créer des couches minces. Pour les pièces massives, qui ne peuvent être obtenues par mélange des métaux liquides, car l’or et le tungstène ont des températures de fusion trop différentes, l’idée est de passer par l’alliage en poudre (issue du procédé sous vide), poudre qui est ensuite compactée et fusionnée. Le chercheur y travaille avec un ingénieur, tout en préparant activement la phase commerciale, qu’il prévoit de lancer à la fin de l’année. Des discussions sont en cours avec un groupe horloger. T.L.

L’innovation


Des procédés de fabrication d’alliages métalliques d’or et de tungstène, en couches minces. Issus d’un laboratoire de recherche en électronique, ces alliages sont plus brillants que l’or blanc traditionnel, et dotés d’une forte densité.

l’opportunité


Daumet vise le marché du revêtement décoratif (alliages or-tungstène déposés en couches minces) et celui de la joaillerie-horlogerie (fabrication sous forme massive).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle