DATACENTER POLAIRE

Une température extérieure moyenne de 2 °C. Un barrage hydraulique à proximité. Située à 100 kilomètres du cercle polaire arctique, la ville suédoise de Lulea a le profil idéal pour accueillir le prochain datacenter de Facebook. L'américain veut en effet exploiter la technique du « free cooling », utilisant l'air extérieur, dès que celui-ci descend sous un certain seuil, pour abaisser la température de l'eau du système de refroidissement des serveurs. Le site suédois, prévu pour 2014, devrait fonctionner sur ce mode huit mois sur douze. Le reste du temps, il s'appuiera sur un traditionnel, et gourmand, dispositif de pompe à chaleur. Mais l'électricité d'origine hydraulique devrait limiter la facture énergétique de Facebook et son impact environnemental. Le bâtiment de 28 000 mètres carrés devrait consommer 120 mégawatts à pleine puissance.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement