Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Dassault va verser une prime à plus de la moitié de ses salariés

Olivier James , , , ,

Publié le

Dassault Aviation va verser une prime exceptionnelle de 750 euros à plus de la moitié de ses 8 200 salariés. Une démarche liée à la demande du président de la République mais aussi à son modèle social atypique.

Dassault va verser une prime à plus de la moitié de ses salariés © Dassault Falcon

Après Total, Orange, la SNCF, et d'autres grandes entreprises françaises, Dassault Aviation annonce à son tour contribuer à l’effort national pour améliorer le pouvoir d’achat des Français. L’avionneur a annoncé vendredi 21 décembre qu’il répondait positivement à la demande de mobilisation du chef de l’Etat et qu’il versera une prime exceptionnelle de 750 euros avant la fin de l’année 2018. "Cette prime sera attribuée à tous les salariés dont le revenu annuel pour 2018 est inférieur à trois fois le SMIC annuel en vigueur", précise l’industriel dans son communiqué.

Dans le détail, cette mesure, décidée après concertation avec les organisations syndicales, va concerner plus de la moitié des quelque 8200 salariés de Dassault présents en France. "Il est à noter que la politique de redistribution des bénéfices chez Dassault Aviation a permis, grâce à des accords de participation et d’intéressement très favorables, de verser aux salariés en 2018 un équivalent de 2,3 à 2,7 mois de salaire brut en plus de leur salaire nominal", tient à rajouter l’industriel.

Un modèle atypique

Il faut dire que Dassault se targue depuis ses origines de mettre en œuvre un modèle social atypique dont le faible turn-over reflète l’efficacité. Une fibre sociale qui peut être mise sur le compte de son fondateur, Marcel Dassault, qui avait par ailleurs institué les congés payés avant le Front Populaire et signé un accord dérogatoire en 1969 pour dépasser le seuil légal de versement de participations.

Et la règle interne des trois tiers de répartition des bénéfices, à parts quasi égales entre les salariés, les actionnaires et les investissements, est toujours mise en œuvre. En 2017, l’entreprise a versé 99 millions d’euros en participation et intéressement à ses salariés, contre 127 millions d’euros de dividendes à ses actionnaires.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle