Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Dassault se prépare à agrandir son site de Mérignac

, , , ,

Publié le

Le PDG de Dassault, Eric Trappier, a indiqué, lors de l’inauguration du nouveau centre de maintenance de Falcon à Mérignac (Gironde), qu'il allait lancer les études pour étendre le site, afin d'y regrouper certaines activités tertiaires actuellement situées en région parisienne. Le site assemble aujourd'hui les Rafale et les Falcon.

Dassault se prépare à agrandir son site de Mérignac © Dassault Falcon

Dassault ne cesse d'investir sur son site de Mérignac (Gironde), implanté au plus près de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. Le groupe vient d'y construire son dernier centre de maintenance de Falcon : un grand hangar de 7 200 m², qui bénéficie d'un accès à la piste et peut accueillir jusqu'à six avions de type Falcon 7X, 8X et 5X. Un investissement de 20 millions d'euros. Ce centre complète les installations de maintenance, réparations et révisions de Dassault Falcon Service implantées sur l'Aéroport de Paris-Le Bourget depuis 1967.

L'activité a débuté avec une vingtaine de salariés. A terme, en 2018, il devrait compter 70 personnes. Une partie d'entre eux proviendront de l'unité du Bourget (Seine-Saint-Denis). Mais, la majorité des salariés seront recrutés. A cet effet, DFS a conclu un accord avec Aérocampus Aquitaine, centre de formation aéronautique.

Une décision qui s'intègre pleinement dans le plan de transformation de Dassault, qui veut désormais spécialiser ses sites français. En toute logique, il a donc choisi d'implanter son nouveau centre de maintenance de Falcon à Mérignac, là où l'avion est aujourd'hui assemblé, avec le Rafale.

Extension du site et salariés délocalisés de Paris à Mérignac

Pour les mêmes raisons, d'autres investissements de poids sont en cours à Mérignac. Eric Trappier a annoncé devant les élus locaux, Alain Juppé, le maire (LR) de Bordeaux, et Alain Rousset, le président (PS) de la région Nouvelle-Aquitaine, qu'il lançait une étude pour étendre son site de Mérignac. Dassault y dispose d'importantes réserves foncières situées entre son usine qui assemble le Rafale et le Falcon et le nouveau campus de Thales.

"Nous allons regrouper certaines activités tertiaires actuellement situées en région parisienne, pour rapprocher ceux qui dessinent les avions, les bureaux d'études, de ceux qui les fabriquent", a indiqué Eric Trappier. Une centaine de salariés vont être délocalisés "rapidement" de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) vers Mérignac. Mais, aucune échéance n'a été avancée. "Cela se fera sur le principe du volontariat", a indiqué le Pdg.

Eric Trappier espère réduire les coûts de production et améliorer la compétitivité du groupe. "La famille Dassault a fait le choix de produire en France, où nous avons 9 sites dont 4 en Nouvelle-Aquitaine, mais c'est un choix difficile, Dans l'aviation civile, nos concurrents nord-américains, qui peuvent licencier à la moindre baisse du plan de charge, ont 20 % de marge opérationnelle, contre 7,5 % pour nous", a rappelé le PDG de Dassault aux élus locaux de gauche et de droite, qui se sont déplacés en nombre à cette inauguration.

Dassault emploie aujourd'hui 1 600 personnes à Mérignac. La montée en puissance des ventes de Rafale à l'export a permis de compenser les difficultés de la branche aviation d'affaires et du Falcon.

En 2015, le chiffre d'affaires de Dassault Falcon Service s'est élevé à 176 millions d'euros. La société compte 600 salariés.

Nicolas César

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus