International

Dassault s'associe à Reliance pour sa stratégie de "Make in India"

Hassan Meddah , ,

Publié le

L'avionneur tricolore Dassault annonce la création d'une société commune avec l'un des principaux conglomérats indiens, Reliance, pour répondre à ses obligations d'investir localement suite à la vente de 36 Rafale aux forces indiennes.

Dassault s'associe à Reliance pour sa stratégie de Make in India © Dassault Aviation - Alex Paringaux

Dassault Aviation s'est associé à l'industriel indien Reliance pour créer une société commune dans le domaine de l'aéronautique et de la défense baptisée Dassault Reliance Aerospace. Selon les deux partenaires, cette société répond aux objectifs de la politique industrielle volontariste voulue par le premier ministre indien Modi répondant au slogan de "Make in India". Les deux sociétés n'ont pas communiqué sur les effectifs, les activités ou le chiffre d'affaires visé par leur nouvelle société.

Le plus important contrat d'offset jamais signé

Dassault Reliance Aerospace sera un actif clé pour la réalisation des fameuses compensations industrielles (les "offset" dans le jargon des contrats de défense) exigées par l'Inde suite à l'attribution le 23 septembre dernier à la France d'un contrat de 36 Rafale pour une valeur d'environ 8 milliards d'euros. A cette occasion, les Indiens avaient demandé des investissements industriels et technologiques dans leurs pays de la part des industriels français à hauteur de la moitié du montant du contrat. C'est ainsi le plus gros contrat d'offsets jamais signé en Inde.

La co-entreprise développera également des projets de R&D militaires dans le cadre du programme IDDM pour "Indigenously designed, developped and manufactured" ou "conçu, développé et fabriqué localement") lancé récemment par le ministère indien de la défense.

Dassault Aviation a donc préféré s'appuyer sur un acteur privé Reliance plutôt que sur HAL (Hindustan Aeronautics Limited), industriel de défense contrôlé directement par l'Etat indien. Avec ce dernier, les négociations de partenariat n'avaient jamais abouti après l'appel d'offres remporté en 2012 prévoyant la construction d'une centaine de Rafale en Inde.

Reliance revendique faire partie des cinq plus importants acteurs industriels indiens. Le groupe ambitionne de se développer dans le secteur de la défense (aéronautique, maritime, et terrestre) à travers des partenariats avec des acteurs clés du domaine. Il vient d'acquérir un chantier naval.

Bientôt le tour de Safran et de Thales

Reliance est déjà présent dans les secteurs de l'énergie, des télécommunications, des infrastructures, de la finance, des média et du divertissement. De quoi générer un chiffre d'affaires supérieur à 13 milliards d'euros pour un effectif d'environ 100 000 salariés. Il estime qu'à travers toutes ces activités, il dessert un Indien sur cinq et compte 250 millions de clients.

Dassault Aviation, le motoriste Safran, et l'électronicien Thales ainsi que le fabricant de missiles MBDA devraient annoncer de nouveaux accords industriels et technologiques en Inde ces prochains mois. En jouant le jeu du "Make In India", le GIE Rafale répond à ses obligations contractuelles et se postionne également pour un prochain appel d'offres espéré de 90 avions de combat de la part du gouvernement Modi.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte