Dassault encercle Thales

Le feuilleton de la succession de Denis Ranque à la tête de Thales ne manque pas de rebondissements. Dassault s'apprête à jouer un rôle clé chez l'équipementier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Dassault encercle Thales
Alors que la candidature de Luc Vigneron a été actée par un communiqué du Premier ministre dans la nuit du 14 mai, le site internet des Echos annonce que François Quentin, ex-patron de la branche aéronautique de Thales, et par ailleurs candidat malheureux de Dassault pour remplacer Denis Ranque, sera nommé numéro deux de l'électronicien de défense. Un poste qui n'existe pas dans l'organigramme actuel. Dassault, qui doit prendre 26 % du capital de l'électronicien de défense dès que les autorités de la concurrence donneront leur accord, impose donc que le futur PDG de Thales soit encadré par un homme de confiance.

Par ailleurs, l'avionneur, qui a droit à quatre sièges au conseil d'administration, va aussi y nommer ses hommes à la faveur d'un remaniement. La nomination de Luc Vigneron sera entérinée le lendemain du 19 mai, date de l'assemblée générale des actionnaires. Mais ce dernier est clairement un PDG de compromis. De là à ce qu'il soit cantonné au rôle de « yes man » de Dassault, il y a un pas. L'homme, qui a fait une partie de sa carrière chez Alcatel, a su faire preuve de fermeté pour redresser l'ex-Giat, devenu Nexter. Mais cette entreprise est vingt fois moins grosse que Thales. De plus, elle réalise une part importante de son chiffre d'affaires (580 millions d'euros en 2008) avec l'Etat français, et Nexter est loin d'être aussi diversifié et internationalisé que Thales. Vaste challenge pour Luc Vigneron.

Guillaume Lecompte-Boinet

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS