Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Dassault en négociations avec la Malaisie et l'Inde pour le Rafale

Léna Corot , , , ,

Publié le

Vu sur le web Dassault a les yeux rivés vers l'Asie, une région "stratégique (…) dans les années à venir", selon Eric Trappier. Dans une interview accordée à Sud Ouest dimanche 14 mai, le PDG de Dassault affirme être en négociation avec la Malaisie et l'Inde pour deux nouveaux contrats Rafale.

Dassault en négociations avec la Malaisie et l'Inde pour le Rafale
Après un premier contrat, Dassault est de nouveau en négociation avec l'Inde sur le Rafale.
© Dassault Aviation - A. Daste

Le PDG de Dassault, Eric Trappier, est confiant pour le futur du Rafale. "Nous devrions bientôt conclure un quatrième contrat à l'étranger, mais ce sera plutôt pour 2018", déclare Eric Trappier dans une interview donnée à Sud Ouest dimanche 14 mai. "Nous sommes notamment en négociations avec la Malaisie pour 18 avions, mais aussi avec l’Inde pour un deuxième contrat", poursuit-il.

La Malaisie a fait part de son intérêt pour l'avion de chasse de Dassault. Mais les élections présidentielles, en France et en Malaisie, contribuent au prolongement des négociations. Ce contrat d'équipement de l'armée de l'air de la Malaisie est estimé à plus de deux milliards de dollars (1,88 milliard d'euros).

Dassault de nouveau en négociation avec l'Inde

Après une succession d'échecs depuis son entrée en service en France en 2004, le Rafale connait plusieurs succès à l'export depuis 2015. Dassault a décroché trois contrats. Les premiers avec le Qatar et L'Egypte portant sur 24 Rafale. En septembre 2016, c'est l'Inde qui commande 36 exemplaires du chasseur de Dassault.

Et l'Inde reste un pays très prometteur pour Dassault. "Les besoins en Inde sont immenses. Ainsi, pour la Marine, il est question de 57 avions", déclare Eric Trappier. "L’Asie sera stratégique pour nous dans les années à venir, et en particulier l’Inde", poursuit le PDG de Dassault.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle