Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Dassault devrait bientôt conclure son "super contrat" avec l'Inde, pour la vente de 126 Rafale

, , , ,

Publié le

Dassault Aviation devrait conclure très prochainement son accord avec l'Inde pour la vente de 126 Rafale. L'armée de l'air, qui renouvelle sa flotte, ne peut plus se permettre de repousser la signature du contrat, a dévoilé le 3 septembre le quotidien indien Hindustan Times.

Dassault devrait bientôt conclure son super contrat avec l'Inde, pour la vente de 126 Rafale © D.R. - MBDA/Dassault Aviation

L'Inde devrait très prochainement finaliser son accord avec Dassault Aviation pour l'achat de 126 Rafale, a affirmé le 3 septembre le chef de l'armée de l'air indienne au quotidien Hindustan Times. De nombreux analystes craignaient que le "contrat du siècle" n'échappe à l'avionneur français à cause de l'arrivée au pouvoir le 16 mai 2014 du parti nationaliste BJP, qui aurait pu bouleverser le cours des négociations.

Mais l'armée de l'air ne peut plus se permettre de repousser la signature du contrat, a expliqué le général Arup Raha, au titre de presse indien. Elle a besoin de renouveler rapidement sa flotte. L'accord sera signé "bientôt". Le militaire refuse pour le moment de donner une date précise. Interrogé à l'occasion du salon de l'aviation européen Ebace, au mois de mai 2014, le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier s'était dit confiant : il pensait alors boucler les négociations d'ici la fin de l'année.

Modifier le processus maintenant serait "inapproprié"

"Cela ne serait pas approprié de modifier le processus maintenant. Le gouvernement a mis en œuvre un calendrier de travail et les choses avancent assez rapidement sur l'accord de l'avion de chasse", a détaillé Arup Raha. Les discussions sont conduites par le nouveau ministre indien de la Défense Arun Jaitley. L'un des concurrents du Rafale, l'Eurofighter, avait pourtant tenté de revenir dans la course. Début juillet, le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, avait vanté les atouts du concurrent du Rafale auprès du gouvernement indien, rappelle l'AFP.

Les négociations finales sont en cours depuis 2012. En mars 2014, Dassault Aviation et son partenaire indien Hindustan Aeronautics Ltd ont trouvé un accord sur l'organisation industrielle attenante au contrat. Les 18 premiers exemplaires de l'appareil doivent être directement livrés par la chaîne d'assemblage de l'avionneur français, située à Mérignac en Gironde. 70 % de la charge industrielle liée à la production des 108 appareils restants incomberait à des entreprises indiennes. Les deux parties se sont mises d'accord en février 2014 sur la liste des sous-traitants qui seront impliqués dans le processus de fabrication de l'avion de combat.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle