Dassault Aviation, Carlos Ghosn, la prime "Macron", le Boeing 737 MAX... Les 5 articles les plus lus de la semaine

Publié le

Quels articles vous ont le plus intéressés cette semaine sur le site de L'Usine Nouvelle ? Dans notre top 5 : Baisse de commandes pour le Falcon de Dassault Aviation, la conférence de presse de Carlos Ghosn, la prime "Macron" conditionnée à la signature d'un accord d'intéressement, les nouvelles armes semi-automatiques des forces françaises, des entreprises françaises en difficulté à cause du Boeing 737 MAX.

Dassault Aviation, Carlos Ghosn, la prime Macron, le Boeing 737 MAX... Les 5 articles les plus lus de la semaine
Le nouveau fusil de précision semi-automatique (FPSA) de type SCAR-H PR de l'Armée de Terre.
© Tânhao STADEL/armée de Terre/Défense

1 - Pour Dassault Aviation, le Rafale parade mais le Falcon pique du nez

Alors que les livraisons de Rafale sont en forte augmentation, Dassault n’a livré que 40 Falcon en 2019, contre un objectif de 45 appareils. L’avionneur pourrait bien perdre du terrain dans le civil…

2 - Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Carlos Ghosn

Carlos Ghosn a donné une conférence de presse très attendue mercredi 8 janvier, quelques jours après sa fuite du Japon. L'ex-patron de Renault-Nissan a défendu son bilan face aux accusations de malversations financières et d'abus de confiance.

3 - Pourquoi la prime "Macron" exceptionnelle ne sera pas… exceptionnelle en 2020

En 2019, les entreprises ont distribué 2,2 milliards de primes exceptionnelles de pouvoir d'achat. Une mesure proposée par Emmanuel Macron à la suite du mouvement des gilets jaunes. Pour 2020, la prime est désormais conditionnée à la signature d'un accord d'intéressement, ce qui n'enthousiasme pas les employeurs.

4 - Qui fabrique les nouvelles armes semi-automatiques de l'armée française ?

L'armée est gâtée par la loi de programmation militaire 2019-2025. Lundi 6 janvier, le ministère de la Défense a présenté les nouvelles armes semi-automatiques des forces françaises.

5 - A cause du Boeing 737 MAX, 30 PME françaises se trouvent en difficulté

Sur la centaine d’entreprises françaises touchées par les déboires du Boeing 737 MAX, une trentaine est confrontée à de sérieux problèmes, assurent les dirigeants de la filière aéronautique. Et la santé disparate du secteur ne va pas les aider…

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte