Danske Bank: Craintes sur l'impact de l'enquête criminelle US

par Jacob Gronholt-Pedersen et Teis Jensen
Partager
Danske Bank: Craintes sur l'impact de l'enquête criminelle US
Le titre Danske Bank a poursuivi sa glissade vendredi, tombant à un creux de quatre ans, les investisseurs craignant un effet dévastateur de l'entrée en lice des autorités judiciaires américaines dans le scandale de blanchiment d'argent qui secoue depuis des mois la première banque danoise. /Photo prise le 27 septembre 2018/REUTERS/Jacob Gronholt-Pedersen

COPENHAGUE (Reuters) - Le titre Danske Bank a poursuivi sa glissade vendredi, tombant à un creux de quatre ans, les investisseurs craignant un effet dévastateur de l'entrée en lice des autorités judiciaires américaines dans le scandale de blanchiment d'argent qui secoue depuis des mois la première banque danoise.

L'action a terminé sur un recul de 6,24%, à 148,70 couronnes, accusant l'une des plus fortes baisses du jour de l'indice Stoxx 600. Cela porte à 38,5% le recul du titre depuis le début de l'année, contre un repli plus limité de 16,3% de l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes sur la période.

Le mois dernier, Danske Bank a dit que des paiements représentant 200 milliards d'euros, dont bon nombre étaient "suspects", avaient transité par sa filiale estonienne entre 2007 et 2015.

Après les autorités danoises, estoniennes et britanniques, le département américain de la Justice (DoJ) a lancé à son tour une enquête sur les pratiques de la filiale estonienne de Danske Bank.

Cela a conduit nombre d'acteurs de marché à faire le lien avec la banque lettonne ABLV, qui a dû mettre la clef sous la porte en février après avoir été accusée par les Etats-Unis de blanchiment d'argent et de violation des sanctions contre la Corée du Nord.

"Il est très difficile de voir le moindre rapport entre les deux cas", a dit à Reuters Morten Mosegaard, directeur général par intérim de Danske Bank après la démission le mois dernier de Thomas Borgen.

Voulant clairement démarquer la banque danoise du cas ABLV, il a ajouté que Danske Bank avait depuis longtemps arrêté ses activités en Estonie et qu'elle avait noué un dialogue constructif avec les autorités.

Les investisseurs ont pris peur après la publication d'une lettre de l'investisseur américain Bill Browder, dont les plaintes ont conduit à l'ouverture d'enquêtes criminelles au Danemark et en Estonie, exhortant le Trésor américain à envisager d'infliger à Danske Bank des mesures spéciales prévues par le Patriot Act, celles-là mêmes qui avaient été utilisées pour sanctionner ABLV.

Morten Mosegaard a refusé de commenter la lettre de Bill Browder mais il a dit "ne pas anticiper" que les autorités américaines réservent à Danske Bank le même sort qu'à ABLV.

"Nous sommes dans la toute première phase du dialogue avec les autorités américaines, donc il est très difficile de faire des conjectures sur ce qui va se passer", a-t-il poursuivi.

Morten Mosegaard a également déclaré que Danske Bank travaillait avec un "réseau solide de banques correspondantes" pour que son accès aux dollars soit assuré.

Plus tôt dans la journée, le Financial Times a rapporté que Danske Bank avait traité pour 8,5 milliards d'euros de "transactions miroir" pour le compte de clients russes en 2013, la banque empochant au passage 10 millions d'euros, une pratique qui pourrait valoir une forte amende à l'établissement.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - OCAPIAT

Fourniture de signalétique et publicité sur lieu de vente

DATE DE REPONSE 16/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS