Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Dans une période difficile, le nucléaire français veut s’envoler lors du deuxième Bourget de l'atome

Ludovic Dupin ,

Publié le

Avec 700 exposants prévus et plus de 10 000 visiteurs attendus, le deuxième salon du nucléaire au Bourget devrait être en succès d’affluence. La filière française, en reconstruction, entend bien surfer sur cette vague.

Dans une période difficile, le nucléaire français veut s’envoler lors du deuxième Bourget de l'atome © DR

Du 28 au 30 juin, se tient la deuxième édition du World Nuclear Exhibition (WNE), l’un des plus grands salons sur le nucléaire au monde. Il se déroule au Bourget en France. C’est l’occasion pour la famille nucléaire française, EDF et Areva en tête, accompagné des grands ingénieristes (Assystem, Daher, Alten…) et de centaines de fournisseurs, de présenter tout son savoir-faire au monde. Mais le salon se veut international, avec une présence très forte des grandes filières russes, chinoises, nippo-américaines et coréennes.

Preuve en est, si les plénières d’ouvertures seront entre les mains du PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy et du directeur général d’Areva Philippe Knoche, d’autres auront pour modérateur des grands noms étrangers de l’atome, comme Mark Marano, Président de Westinghouse (Etats-Unis), Dongshan Zheng, Vice-président de CGNPC (Chine), Nikolay Drozdov, directeur international pour Rosatom (Russie)… On trouvera dans d’autres événements animés par le britannique Rolls Royce, le belge Tractabel, l'américain Caterpillar, etc.

Une filière française en difficulté

Outre l’état du marché mondial et la forte demande de pays nouvellement entrants dans l’atome, les grands sujets de ce salon seront la place du nucléaire dans le cadre des objectifs post-coP21, les nouvelles technologies du nucléaire comme les réacteurs de faible puissance (Small Modular Reactors), la cyber-sécurité ou encore la place des femmes…

La première édition du Bourget du nucléaire avait réuni 495 exposants, ils seront plus de 700 cette année. Le nombre de visiteurs dépassera les 10 000 personnes. Un succès qui ne fera pas de mal à la filière française en difficulté alors que l’entreprise Areva est encours de démantèlement, que l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) pointe de nouveaux défauts sur le parc nucléaire français et qu’EDF se bat pour tenir les délais du chantier de l’EPR de Flamanville.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle