Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Dans le Tarn, une unité de méthanisation "à la ferme" raccordée au réseau de distribution

, , , ,

Publié le

Le projet Biométharn, réalisé à Aiguefonde (Tarn), est la première unité de méthanisation "à la ferme" d'Occitanie raccordée au réseau de distribution de GRDF. Un investissement de 3 millions d'euros, qui devrait être suivi de nombreux autres.

Dans le Tarn, une unité de méthanisation à la ferme raccordée au réseau de distribution
Le projet Biométharn, réalisé à Aiguefonde (Tarn), est la première unité de méthanisation "à la ferme" d'Occitanie raccordée au réseau de distribution de GRDF.

L'usine Biométharn, montée par Pierre et Jacques Assémat, deux agriculteurs tarnais, est inaugurée mardi 30 octobre à Aiguefonde, dans le Sud du Tarn. Elle ouvre de nouvelles perspectives au développement de la méthanisation dite "à la ferme" en Occitanie. Il s'agit de la première unité de méthanisation de la région réalisée sur une exploitation agricole à être raccordée au réseau de distribution de gaz de GRDF.

Un investissement de 3 millions d'euros soutenu par l'Ademe à hauteur de 288 000 euros et par la Région Occitanie (via les fonds européens Feder) pour 851 000 euros. En choisissant d'injecter au réseau son gaz vert, cette installation de type agricole s'inscrit directement dans la démarche Répos (Région à énergie positive) engagée par l'Occitanie.

Un débit attendu de 70 Nm3/h

L'étude de faisabilité a été engagée dès le mois de juin 2014. En juillet 2016, la SAS Assemat Environnement a été constituée. L'arrêté préfectoral d'enregistrement ICPE a été obtenu en février 2017 et le permis de construire en mars 2017. Après une année de chantier et une mise en service effective en août 2018, l'unité monte progressivement en charge. L'objectif est de traiter quelque 13 000 tonnes de déchets par an, tous issus de l'exploitation locale, à la fois des résidus de culture et d'élevage, en transformant notamment le fumier produit par le troupeau de 330 vaches (laitières et viande) de l'exploitation familiale. Le débit de bio-méthane, actuellement de 48 Nm3 devrait atteindre 70 Nm3 dans le courant de l'année prochaine. "De quoi assurer les besoins en gaz domestique d'environ un millier de foyers", précise-t-on du côté de GRDF Sud-Ouest.

Une dizaine de raccordements attendus d'ici 2020

Selon les services de GRDF, une centaine de projets d'unités de méthanisation serait actuellement à l'étude (à des stades plus ou moins avancés) sur la seule région Occitanie, dont près de 75% portent sur ce type de petites unités agricoles. Une dizaine d'entre elles devrait être raccordée au réseau de distribution d'ici fin 2020.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

31/10/2018 - 17h54 -

Bonjour, Encore un département où les terres s'appauvriront au fur et à mesure de la production de CH4, où les eaux se pollueront à grand renfort d'ions ammonium, et où les airs viendront causer tout un tas de symptômes sur la population. Les agriculteurs eux-mêmes y seront perdants. Sincèrement Daniel
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle