Dans l'accident mortel d'Uber, le logiciel n’était pas programmé pour repérer "un piéton hors des clous"

La cycliste mortellement percutée par une voiture autonome en mars 2018 aux Etats-Unis avait bien été repérée par le logiciel, mais avait été considérée comme un "objet", révèle un rapport américain.  Uber affirme avoir rectifié la sécurité de son système. 

 

Partager
Dans l'accident mortel d'Uber, le logiciel n’était pas programmé pour repérer
Nouvelles révélations dans l'affaire de l'accident mortel impliquant un véhicule autonome d'Uber.

Dans un rapport du Conseil national de la sécurité des transports (National Transportation Safety Board, NTBS), publié en vue d’une audition le 19 novembre prochain, les enquêteurs ont affirmé que le système de sécurité du modèle d’Uber "ne prenait pas en compte l’éventualité de piétons traversant en dehors des clous."

Une erreur qui avait coûté la vie à une Américaine de 49 ans, en mars 2018, alors qu’elle traversait de nuit une route d'Arizona son vélo à la main. La vidéo de surveillance de la voiture qui avait filmé l’accident, très relayée à l’époque, avait fait grand bruit, dans le contexte des premiers tests de voitures autonomes aux Etats-Unis. Après le drame, les essais de voiture autonome sur la voie publique avait été stoppés, avant de reprendre quelques mois plus tard.

(Véhicule Uber impliqué dans l'accident mortel en Arizona en mars 2018, extrait du rapport de la NTBS)

Un "objet non identifié" repéré mais volontairement ignoré par le logiciel

Dans le rapport préliminaire datant de mai 2018, la NTBS avait déjà démontré que "le système ne l'a jamais classée comme piétonne" mais comme un "objet". Le logiciel avait donc repéré un obstacle mais avait préféré l’ignorer pour éviter de mettre en danger le conducteur.

Les données provenant de l’ordinateur de bord ont permis de constater que les radars de la voiture avaient repéré 6 secondes avant l’impact un "objet non identifié" sur la voie, alors que le véhicule était lancé à 80km/h. Le système informatique a alors affiné son analyse, déterminant tour à tour l’objet comme véhicule, puis comme une bicyclette. Mais à aucun moment le logiciel n’a analysé la cycliste comme une piétonne, n’étant pas programmé pour ce genre de situation (un piéton traversant en dehors des passages cloutés).

Quand le logiciel a déterminé qu’une collision était imminente, à 1,3 seconde de l’impact, il n'a pas déclenché le freinage d'urgence pour ne pas risquer une perte de contrôle du véhicule, et a averti le conducteur par un signal sonore. Ce-dernier a appuyé sur la pédale de frein moins d’une seconde avant la collision, trop tard.

37 accidents entre septembre 2016 et mars 2018 impliquant des véhicules autonomes

C’est l’autre bilan que dresse le document de la NTBS. En un an et demi de tests sur la voie publique, de septembre 2016 à mars 2018, des véhicules autonomes Uber ont été impliqués dans 37 accidents. Mais ils sont à l’origine de la collision dans seulement deux d’entre eux.

0 Commentaire

Dans l'accident mortel d'Uber, le logiciel n’était pas programmé pour repérer "un piéton hors des clous"

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS