Danone revient devant la justice pour son plan de restructuration de LU

Partager

Le tribunal de grande instance de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) a renvoyé sa décision sur l'annulation du plan social de LU, demandée par la CFTC, au mardi 2 décembre. Le groupe agroalimentaire français estime que « ce plan social est juridiquement clos ».

Voici deux ans et demi, Danone annonçait un plan de restructuration de sa branche biscuits LU. En France, il portait sur la suppression de 816 postes de quatre usines. La CFTC a assigné LU, estimant que le plan social n'avait pas de motif économique, que des irrégularités avaient entaché la procédure et qu'aucune convention de reconversion (une obligation légale) n'avait été mise en place par LU.

Ce syndicat défendu par Maître Philippe Brun réclame l'annulation du plan social. Début octobre, cet avocat avait obtenu en appel l'annulation du plan social de l'usine Wolber appartenant au groupe Michelin.

Sylvie Leboulenger

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS