Danone rappelle des produits laitiers Fonterra après la découverte de toxines botuliques

La Chine a également suspendu une partie de ses importations de laits en poudre du groupe néo-zélandais Fonterra, premier exportateur mondial de produits laitiers ce week-end après la découverte de toxines botuliques dans certaines de ses marchandises.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Danone rappelle des produits laitiers Fonterra après la découverte de toxines botuliques

Le groupe néo-zélandais Fonterra, premier exportateur mondial de produits laitiers, a reconnu ce week-end avoir trouvé des toxines botuliques dans certaines de ses marchandises, ce qui a amené la Chine à suspendre une partie de ses importations de laits en poudre et Danone à rappeler certains de ses produits.

Fonterra a précisé que le produit contaminé, du petit lait utilisé dans la fabrication de laits infantiles et de boissons énergisantes, avait été exporté vers la Chine, la Malaisie, le Vietnam, la Thaïlande et l'Arabie saoudite.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Parmi les entreprises ayant acheté ces produits figurent Dumex Baby Food, filiale de Danone, ainsi que deux filiales du géant chinois Wahaha, lui-même ancien partenaire du groupe français, ainsi que la compagnie nationale Shanghai Sugar, Tobacco and Alcohol.

En réponse, la Chine a suspendu les importations de certains produits laitiers de Nouvelle-Zélande et d'Australie -par où ont pu transiter les marchandises néo-zélandaises- et Danone a rappelé des produits concentrés ayant pu être contaminés.

L'affaire fait reculer lundi le dollar néo-zélandais sur le marché des changes et le Premier ministre en personne, John Key, s'est étonné que Fonterra ait révélé si tard cette contamination, qui concerne des produits fabriqués en mai 2012.

EXCUSES

L'industrie des produits laitiers pèse quelque neuf milliards de dollars en Nouvelle-Zélande et représente un quart environ du revenu de ses exportations.

"Quand on est sur une activité si sensible à la sécurité alimentaire et à la qualité, on se doit d'avoir une attitude précautionneuse et si, pour une raison ou une autre, on a un doute, on doit arrêter ce produit jusqu'à ce qu'on soit certain qu'il soit sûr", a déclaré le chef du gouvernement.

Le directeur général de Fonterra, Theo Spierings, s'est rendu à Pékin le 5 août pour présenter ses excuses et rassurer les consommateurs chinois.

La Chine a importé l'an dernier pour 1,9 milliard de dollars de lait en poudre et près de 90% de ces importations provenaient de Nouvelle-Zélande, pour l'essentiel fabriquées par Fonterra qui vend ses produits en poudre à des producteurs de lait chinois et projette de commercialiser sa propre marque de lait en Chine.

Selon les autorités néo-zélandaises, la Chine n'a pas imposé d'interdiction sur l'ensemble de ses importations de produits laitiers mais a suspendu les importations de poudres fabriquées par Fonterra et a renforcé ses inspections sur d'autres produits en provenance de Nouvelle-Zélande.

Danone de son côté a annoncé rappeler des lots de quatre laits infantiles en Malaisie et le Vietnam a ordonné le rappel de produits suspects.

Fonterra a dit n'avoir connaissance d'aucun problème de santé lié à la présence des toxines et a souligné que la plupart de ses produits -lait entier et écrémé, yoghourts, fromages et beurre- n'étaient pas concernés par l'alerte.

(avec Reuters)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS